/news/coronavirus

COVID-19: le Canada franchit le cap des 9000 décès

Agence QMI

Propulsé par la découverte d'une dizaine de décès oubliés au Québec, le bilan de la mortalité liée à la COVID-19 au Canada a officiellement franchi le cap des 9000 décès, mercredi.

À lui seul, le Québec a ajouté 12 décès au bilan canadien, qui se chiffre désormais à 9005 personnes ayant perdu la vie après avoir contracté le virus. L'Ontario, la Colombie-Britannique et l'Alberta ont, quant à elles, chacune déplorée un décès, pour un total de 15 morts annoncées mercredi.

Il faut toutefois préciser qu'un seul décès a été répertorié au Québec dans les dernières 24 heures, tandis que les 11 autres remontent à plus d'une semaine. Dix sont survenus ce printemps à la résidence pour aînés de Place Kensington, à Montréal, mais n'avaient pas été comptabilisés.

Par ailleurs, le Canada cumule désormais 120 844 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie, soit 423 de plus que la veille. Du nombre, 95 ont été repérés au Québec

Deadpool appelé en renfort 

La Belle Province n'a toutefois pas été, comme c'est souvent le cas, la plus grande contributrice au bilan canadien. Le nombre d'infections a, avant tout, été propulsé vers le haut par l'Alberta, qui a rapporté 121 infections de plus sur son territoire. La Colombie-Britannique, elle, en a répertorié 85, soit près du double de mardi.

Ces deux provinces assistent à une véritable éclosion de la maladie sur leur territoire depuis un mois. Pour contrer le phénomène, la Colombie-Britannique a annoncé qu'elle embauchera temporairement 500 travailleurs de la santé pour réaliser des enquêtes épidémiologiques, afin d'aider à retrouver les gens touchés par des éclosions.

À court de solutions, le premier ministre John Horgan a même dit songer à appeler «Deadpool» à l'aide, en référence au populaire acteur de Vancouver qui incarne le personnage, Ryan Reynolds.

«Ryan, nous avons besoin de ton aide. Appelle-nous, mon numéro est sur internet. Seth Rogen aussi, un autre grand Britanno-Colombien. Nous devons communiquer avec les gens qui ne nous écoutent pas. Vous deux pourriez grandement nous aider», a affirmé M. Horgen en faisant référence aux jeunes qui ignorent les consignes de la santé publique.

Déficit monstre 

De son côté, l'Ontario a dévoilé 95 nouveaux cas de COVID-19 sur son territoire, soit autant que le Québec.

Par contre, c'est surtout le déficit monstre qui attend la province qui a retenu l'attention. En effet, de nouvelles prévisions budgétaires dévoilées mercredi stipulent que l'Ontario pourrait se retrouver avec un manque à gagner d'environ 38,5 milliards $ à la fin de son année fiscale. Les mesures de lutte contre la pandémie coûteront pas moins de 30 milliards $ à la province.

Six cas dans la «bulle de l'Atlantique» 

Ailleurs au pays, l'Île-du-Prince-Édouard a annoncé que cinq travailleurs étrangers avaient contracté le virus. Cependant, ces employés arrivés à la fin juillet dans la province insulaire se trouvaient toujours dans leur période d'isolement de 14 jours et risquent donc fort peu d'avoir contaminé d'autres gens.

Cette annonce a tout de même fait bondir de 14 % d'un seul coup le nombre d'infections détectées sur l'île depuis le début de la pandémie.

Un patient a aussi été repéré au Nouveau-Brunswick.

La situation au Canada:

Québec: 60 813 cas (5709 décès)

Ontario: 40 289 cas (2787 décès)

Alberta: 11 893 cas (217 décès)

Colombie-Britannique: 4196 cas (196 décès)

Saskatchewan: 1484 cas (20 décès)

Nouvelle-Écosse: 1071 cas (64 décès)

Manitoba: 578 cas (8 décès)

Terre-Neuve-et-Labrador: 268 cas (3 décès)

Nouveau-Brunswick: 178 cas (2 décès)

Île-du-Prince-Édouard: 41 cas

Yukon: 15 cas

Territoires du Nord-Ouest: 5 cas

Nunavut: 0 cas

Canadiens rapatriés: 13 cas

Total: 120 844 cas (9005 décès)