/news/coronavirus

Des chauffeurs d'autobus veulent le masque pour tous les jeunes

Sébastien Dubois | TVA Nouvelles

La présidente d'un syndicat qui représente des conductrices et des conducteurs d'autobus scolaire à Québec souhaiterait que le port du masque soit obligatoire pour tous les élèves qui montent à bord des véhicules.

La consigne actuelle prévoit que seuls les élèves du troisième cycle du primaire (5e et 6e années) ainsi que ceux du secondaire sont dans l'obligation de porter le couvre-visage

«On part d'une bulle, qui est la bulle de l'autobus scolaire, pour se transporter dans plusieurs bulles à l'école. Je vois là des risques de propagation du virus», mentionne Hélène Thibault, présidente du syndicat chez Autobus Tremblay.

D'autres parts, les conducteurs de véhicules scolaires représentés par la Fédération des employées de services publics CSN dénoncent le manque d'information, de transparence et de clarté de la part du ministre de l'Éducation Jean- François Roberge.

Plusieurs questions demeurent sans réponses estime le syndicat et les chauffeurs ne sentent pas «rassurés», souligne le président Stephen Gauley.

«En plus de devoir faire respecter la distanciation, les syndicats se préoccupent également du flou qui entoure les procédures à suivre. Si un élève se présente sans son masque ou refuse de le porter, quelle est la démarche à suivre?» questionne-t-il.

Il invite également les centres de services à prendre acte de leurs responsabilités quant aux éléments de protection pour les travailleuses et travailleurs du secteur, ceux-ci ayant le pouvoir de faire respecter certaines mesures comme la mise en place de parois, ce qui augmenterait le nombre d'élèves par véhicules.