/finance/homepage

L’action de Capital régional et coopératif Desjardins recule

Agence QMI

Dans la foulée des perturbations économiques liées à la pandémie, le cours de l’action de Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) a baissé lors du dernier semestre.

En date du semestre terminé le 30 juin, l’action valait 15,07 $, soit une baisse de 0,87 $ (5,2 %) par rapport à décembre dernier.

L’action de CRCD a été plombée par les investissements à impact économique québécois. Ces derniers ont généré des rendements non annualisés négatifs de 9,6 % au cours du dernier semestre.

Cette perte de valeur est principalement due aux secteurs du commerce de détail, de l’automobile ainsi qu’à celui des arts, spectacles et loisirs.

D’autres industries qui ont un impact au Québec ont connu de meilleurs résultats durant la crise sanitaire, telles que le transport, le génie civil, de même que les services scientifiques et techniques, a fait savoir Desjardins Capital.

Quant à l’autre portefeuille du CRCD, celui touchant aux investissements qui n’ont pas un impact économique québécois, il a affiché un rendement positif avec une hausse de 2,2 % au dernier semestre.

Desjardins Capital explique cette situation par une importante pondération de ses titres sur les marchés.

Malgré les difficultés économiques du dernier semestre, le rendement anticipé à long terme de l’action du CRCD se situe à 4 %, ce qui est «raisonnable» dans le contexte actuel, selon Desjardins Capital.