/news/world

Les tweets de l’au-delà d’un défunt ex-candidat à la présidentielle américaine

TVA Nouvelles

Herman Cain prononçant un discours à Washington, en 2012.

AFP

Herman Cain prononçant un discours à Washington, en 2012.

On dénombre trois tweets sur le compte de Herman Cain depuis le 12 août 2020, dont une critique de la nomination de la colistière de Joe Biden, Kamala Harris.

• À LIRE ÉGALEMENT: «L'effort non-partisan» de Facebook dans l'élection présidentielle américaine

• À LIRE ÉGALEMENT: Biden présente Harris, la «bonne personne» pour l'aider à «reconstruire le pays»

Or, Cain, ancien candidat républicain à l’élection présidentielle américaine, est mort de la COVID-19 environ deux semaines avant ces publications, à l’âge de 74 ans.

«Juste au cas où vous penseriez que la candidature de Biden (à la présidentielle) soit autre chose que complètement folle, l’équipe de (Donald) Trump a publié une nouvelle vidéo», a-t-on publié sur le compte du défunt homme de la Géorgie, avec un lien vers une vidéo promotionnelle de la campagne du président républicain.

Au moment des publications, la description du compte Twitter de Herman Cain ne faisait pas mention de sa mort, mais de nombreuses publications de ses hommages posthumes avaient été publiées à la suite de son décès.

Puis, le jeudi 13 août, la présentation du compte a changé du tout au tout: nouvelle image et nouvelle description. Dans ladite description, il est maintenant indiqué que le compte est désormais sous la supervision de sa fille, Melanie Cain-Gallo. Ceci laisse croire que Cain-Gallo était responsable des publications posthumes.

Cain s’était présenté comme candidat aux élections républicaines de 2012, finalement remportées par Mitt Romney. Le conférencier et auteur s’est présenté dans les dernières années comme un supporter de Trump.