/news/coronavirus

Deuxième éclosion de COVID-19 en moins de deux semaines à Saint-Gabriel-de-Brandon

TVA Nouvelles

Saint-Gabriel-de-Brandon se trouve à être le foyer d’une éclosion de COVID-19 pour une deuxième fois en quelques semaines, a appris TVA Nouvelles vendredi.

• À LIRE ÉGALEMENT: Trois nouveaux décès de la COVID-19 au Québec

• À LIRE ÉGALEMENT: Éclosion de COVID-19 dans un CHSLD de Lanaudière

Une entreprise de cette municipalité lanaudoise a enregistré huit personnes avec des résultats positifs à des tests de dépistage du nouveau coronavirus. Quatorze autres employés sont en attente de leur résultat de contrôle. 

En réaction à la hausse de cas dans son périmètre, la ville a mis sur pied une clinique extérieure de prélèvements. Moins de deux semaines auparavant, une autre entreprise avait recensé une vingtaine de cas de COVID-19.

La direction de la Santé publique de Lanaudière demande à la population de redoubler de prudence.

«Je m’adresse aux travailleurs: au niveau des repas et des pauses, ne laissez pas tomber les mesures de protection parce que vous risquez de vous infecter entre vous, a prévenu Dr Richard Lessard en entrevue sur les ondes LCN. Même si vous ne risquez pas de contaminer la clientèle de votre milieu de travail, il y a un réel danger de transmission du virus entre les travailleurs.»

Une autre clinique mobile de dépistage sera déployée dimanche.

Accès à la plage limité

Saint-Gabriel-de-Brandon est une ville très achalandée avec des touristes qui viennent d’un peu partout pour profiter des chalets, des lacs et de plages municipales, mais la Santé publique insiste sur le fait que ce sont vraiment les deux entreprises locales concernées qui ont mené aux éclosions.

«La transmission qu’on a observée a été surtout, jusqu’à présent, entre les travailleurs. Je ne crois pas que ce soit le fait que les gens viennent de Montréal, à ce moment-ci, qui augmente la dangerosité de la situation, a déclaré Dr Richard Lessard. Que les gens appliquent les mesures demandées, et je ne crois pas qu’il y aura de problème supplémentaire.»

La Ville va cependant limiter à 400 le nombre de personnes pouvant accéder à la plage, qui sera réservée aux résidents de la municipalité.

«Vous êtes toujours les bienvenus pour nous visiter. Mais malheureusement, pour la plage, c'est fini pour cette année», a fait savoir le maire de Saint-Gabriel-de-Brandon, Gaétan Gravel.