/regional/saguenay

Surtaxe américaine sur l'aluminium: des impacts pour les consommateurs?

Jean Houle | TVA Nouvelles

La nouvelle surtaxe américaine sur l’aluminium canadien pourrait avoir de nombreuses conséquences pour les travailleurs et les consommateurs.

«Ça crée de l'incertitude, et on en avait déjà en raison de la COVID, dit le président du syndicat de l'aluminerie d'Alma, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, Sylvain Maltais. On espère que ça puisse se régler rapidement, mais on sait que les élections américaines ont lieu seulement en novembre, et que s'il y avait un nouveau président américain, il ne serait en fonction qu'en janvier 2021.»

L'aluminium primaire est la cible de cette nouvelle mesure protectionniste américaine; les transformateurs sont donc épargnés. En 2018, toutefois, quand ils ont une première fois imposé des tarifs additionnels de 10% sur l’aluminium canadien, les États-Unis avaient appliqué la barrière aussi à l'aluminium destiné à la transformation. La compagnie Coors, par exemple, qui utilise l'aluminium canadien pour ses canettes, avait été affectée par la décision.

«Il pourrait y avoir des impacts pour les consommateurs malgré tout, prévient le directeur-général de l'Association de l'aluminium du Canada, Jean Simard. Prenez l'exemple d'une laveuse fabriquée aux États-Unis. Si le fabricant s'approvisionne avec de l'aluminium canadien surtaxé, il pourrait bien refiler la facture aux consommateurs canadiens lorsque cette laveuse traversera la frontière. Le consommateur pourrait alors choisir d'acheter un appareil de la Corée du Sud, par exemple.»

Les travailleurs espèrent une réplique canadienne aux représailles américaines.

«Mais cette fois, il faudrait que l'argent ainsi recueilli soit remis à l'industrie de l'aluminium, afin de soutenir les investissements, propose Sylvain Maltais. On ne voudrait pas que le fédéral utilise ces sommes pour renflouer des déficits.»

Le candidat à la direction du Parti québécois Sylvain Gaudreault suggère au gouvernement caquiste de ne pas attendre Ottawa, et d'imposer lui-même des mesures restrictives aux produits américains.