/news/politics

Opioïdes: consultation publique sur les sites de consommation supervisés

Agence QMI

Santé Canada lance une consultation sur les sites de consommation supervisés qui sont conçus comme partie intégrante de la réponse du gouvernement à la crise des surdoses d’opioïdes.

La consultation de 60 jours, qui va se poursuivre jusqu’au 14 octobre, va permettre à Ottawa de recueillir les avis et les commentaires des organismes et du public sur le fonctionnement de ces sites.

La crise des surdoses d’opioïdes constitue un véritable problème de santé publique et la pandémie de COVID-19 l'a amplifiée.

«Comme nous voyons l’épidémie de COVID-19 aggraver la situation des Canadiens aux prises avec des troubles liés à la consommation de substances, il est plus important que jamais de veiller à ce qu’un soutien soit disponible», a indiqué jeudi la ministre fédérale de la Santé, Patty Hajdu, par communiqué.

«Les faits nous montrent que les sites et les services de consommation supervisée aident à sauver des vies et peuvent permettre aux consommateurs de drogues d’accéder à des services sociaux et de santé et à des traitements», a ajouté la ministre Hajdu.

Depuis 2017, les 38 sites de consommation supervisée du Canada ont reçu près de 2,2 millions de visites, neutralisé près de 17 400 surdoses et procédé à environ 84 400 aiguillages vers les services sociaux et de santé.

Entre janvier 2016 et décembre 2019, plus de 15 000 Canadiens sont décédés des suites d’une surdose liée aux opioïdes, a-t-on précisé.