/news/coronavirus

COVID-19: les contacts doivent être testés, avec ou sans symptômes

AFP

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé jeudi que les personnes ayant été en contact avec un cas de Covid-19 devraient être testées qu'elles présentent ou non des symptômes.

• À lire aussi: Des élèves de première secondaire évacués après un cas de COVID-19

• À lire aussi: 14 jours à la maison malgré un test négatif?

• À lire aussi: Dépistage préventif après un cas de COVID-19 au Miller Zoo

Cette recommandation a été faite par des experts de l’OMS, interrogés en conférence de presse sur la situation aux États-Unis où les autorités sanitaires ont désormais estimé que les tests n’étaient plus jugés nécessaires pour les asymptomatiques.

Répondant à des questions de journalistes sur ce sujet, Maria Van Kerkhove, chargée de la direction technique de la lutte contre la pandémie de COVID-19 à l’OMS, n’a pas commenté la situation aux États-Unis, mais a indiqué que l’agence spécialisée de l’ONU recommandait que « les contacts, si possible, soient testés, indépendamment du développement de symptômes ».

« Nous savons que les personnes qui ont des symptômes transmettent (le virus), et nous savons que les personnes qui n’ont pas de symptômes peuvent aussi transmettre le virus », a-t-elle déclaré.

Elle a souligné l’importance de ces tests, qui doivent être « utilisés comme une opportunité de trouver des cas actifs afin qu’ils puissent être isolés et que la recherche de contacts puisse également avoir lieu ».

Le changement dans les directives américaines a été discrètement fait lundi sur le site des Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), alors que des médias faisaient état d’une ingérence en ce sens de la Maison Blanche.

Le président Donald Trump a estimé à plusieurs reprises que son pays devrait moins dépister, jugeant que les tests donnaient une mauvaise image de la gestion de la pandémie de coronavirus par les États-Unis.

Or si les États-Unis testent effectivement beaucoup, leurs chiffres sont très élevés parce que la maladie fait plus de ravages qu’ailleurs, avec plus de 5,8 millions de cas confirmés et presque 180 000 morts.

Dans la même catégorie