/news/politics

Les conservateurs exigent des documents à WE Charity

Agence QMI

Le Parti conservateur a demandé dimanche à WE Charity de fournir des documents qu’elle avait promis de présenter au comité permanent sur les finances, avant la prorogation du Parlement par le premier ministre Justin Trudeau le 18 août.

• À lire aussi: WE Charity a échangé avec le bureau de Freeland

• À lire aussi: 5000 pages sur les liens entre WE et Ottawa

Dans une lettre envoyée aux cofondateurs de cette organisation, Marc et Craig Kielburger, le porte-parole conservateur en matière de finances Pierre Poilievre et celui pour l’éthique Michael Barrett ont soutenu que malgré la suspension du comité des Finances en raison de la prorogation, WE Charity devrait tout de même envoyer ce que les dirigeants s’étaient engagés à transmettre.

«Étant donné que vous avez tous deux exprimé votre désir de fournir aux députés les informations requises, nous vous invitons à ne pas attendre le retour de la Chambre des communes en septembre. Bien que la commission ne siège peut-être pas actuellement, les députés conservateurs qui y siègent souhaitent recevoir vos soumissions le plus tôt possible», ont écrit les députés conservateurs.

Ces informations comprennent de détails des discussions avec Ottawa sur le programme de bourse, sur les capacités de gestion de ce programme au Québec par d’autres organismes, les montants versés aux proches de Justin Trudeau qui ont travaillé dans le passé pour WE Charity et les détails des 41 000 $ versés par WE Charity à l’ancien ministre des Finances Bill Morneau pour des voyages en Équateur et au Kenya.

«Vous pouvez être sûrs qu’une fois reconstitué, le comité cherchera à assurer, de manière sérieuse, le suivi de toute demande en suspens, mais nous sommes certains que, dans un esprit de coopération, vous voudrez répondre de manière proactive dès maintenant», ont-ils ajouté.

Le comité permanent des Finances se penche sur le cas de l’attribution controversé par le gouvernement fédéral à WE Charity de la gestion du programme de bourses pour le bénévolat étudiant. Face au tollé, l’organisme de charité s’est désisté avant même que le programme ne commence. Marc et Craig Kielburger se sont expliqués devant le comité des Finances en juillet, tandis que d’autres responsables de WE Charity ont aussi témoigné le 13 août.

L'opposition à Ottawa réclame que la GRC enquête sur l'octroi, sans appel d'offres, du contrat du gouvernement fédéral évalué à plusieurs dizaines de millions de dollars à l'organisme pour gérer un programme de bourses pour le bénévolat étudiant.

L'affaire a éclaboussé le premier ministre Justin Trudeau et son ex-ministre des Finances, Bill Morneau, qui ne se sont pas récusés des discussions entourant l'octroi de ce contrat, malgré les nombreux liens entre WE Charity et leur famille respective.

Englué dans ce scandale et dans ses différends avec le premier ministre, Bill Morneau a d'ailleurs démissionné le 17 août en soutenant qu'il était temps pour lui de passer le flambeau à un prochain ministre des Finances. La vice-première ministre Chrystia Freeland l'a remplacé moins de 24 heures plus tard.

Le premier ministre Trudeau fait l'objet d'une enquête du commissaire à l'éthique - une troisième depuis son arrivée au pouvoir en 2015 - pour son rôle joué dans l'affaire WE Charity.

Dans la même catégorie