/finance/homepage

Le marché immobilier s’enflamme en Floride

TVA Nouvelles

Si la majorité des snowbirds québécois se demandent s’ils pourront passer l’hiver en Floride, l’optimisme de plusieurs d’entre eux enflamme le marché immobilier de l’État américain. 

• À lire aussi: Les voyages dans le Sud comprendront des assurances pour la COVID

• À lire aussi: Pandémie oblige, des snowbirds coincés au Québec

• À lire aussi: Soyez averti: il n'y aura pas d'autre programme de rapatriement canadien

La faiblesse du dollar américain et les taux d’intérêt très bas poussent les acheteurs potentiels de condos et de résidences à passer à l’acte. 

En raison de la COVID-19, plusieurs de ces transactions se font à distance, notamment les visites qui se font de façon virtuelle. 

«Chez nous, à la banque, on parle d’une augmentation de 20 à 25% de notre volume, ce qui est quand même intéressant», constate Louis Rhéaume, PDG de la Desjardins Bank. 

Il affirme que la situation ressemble à ce qui est observé au Canada. 

«On peut faire un parallèle avec le marché immobilier au Canada. On le voit aussi, les derniers mois ont été super intéressants. C’est un peu la même chose qui se reproduit pour nous dans le marché de la Floride», explique M. Rhéaume. 

Cette situation surprend plusieurs observateurs qui appréhendaient un exode des Snowbirds qui ne pourraient pas retourner en Floride. 

«Il n’y a pas de vente de feu. Les gens penseraient que les snowbirds se départissent de leur propriété. Non, les gens investissent. J’ai beaucoup d’investisseurs qui font des investissements; qui font de l’achat pour se positionner lorsque les frontières vont rouvrir», soutient le PDG. 

Selon un sondage maison mené par la Desjardins Bank après de ses membres snowbirds, 74% d’entre eux veulent retourner en Floride. 

Parmi ceux-ci, 30% souhaiteraient y retourner cet automne et 41% cet hiver.