/news/world

Un bébé survit à la mort de sa mère, tuée par une conductrice ivre

Adalyn Rose vient tout juste de naître, mais elle n’aura jamais l’occasion de rencontrer celle qui l’a mise au monde.

La petite est née prématurément il y a plus d’un mois lors d’une césarienne d’urgence après la mort de sa mère, tuée par une femme suspectée d'être ivre.

Aujourd’hui, Adalyn Rose ne pèse pas plus de 5 livres.

«C’est un grand progrès, car on m’a dit qu’elle n’était pas censée être de ce monde», a déclaré James Alavarez, son père, à CNN. «Elle devait naitre le 20 septembre».

Adalyn boit maintenant un biberon toutes les trois heures, et les médecins croient qu’elle est fin prête pour rentrer à la maison avec son papa.

«Quand je la vois, quand je la tiens, quand je la mets sur ma poitrine, tout disparaît», a déclaré Alvarez. «Ils ne peuvent pas prédire l’avenir, mais à ce stade, elle est en bonne santé.»

Alvarez s'est entretenu avec CNN vendredi depuis l'appartement qu'il préparait pour l'arrivée de sa fille.

«Je suis vraiment béni d’être au moins encore ici sur terre», soutient-il. «Mon objectif est d'être le meilleur père possible et lui donner la meilleure vie que je puisse lui donner.»

Après le tragique accident, les objets appartenant à Yesenia, la femme de James, sont restés au même endroit. Ce dernier souhaite éventuellement entreposer les effets personnels de sa femme et les redonner à sa fille lorsqu’elle aura grandi.

«Quand elle demandera comment était maman, je serai prêt à lui montrer la maman qu'elle avait, car jusqu'à la toute dernière seconde, elle a donné sa vie pour elle», dit-il. «Elle l'a protégée, il est donc juste que je fasse de même.»

Alvarez a déclaré qu'il avait demandé à sa femme, Yesenia, des signes indiquant qu'il n'élevait pas seule leur fille - et qu'elle était là pour le guider.

«Je veux l'élever à son image», dit-il. «Je veux que ma femme soit fière de moi.»