/finance/stockx

Wall Street portée par des stars de la tech et des indicateurs

Agence France-Presse

La Bourse de New York, entraînée par certaines valeurs phares du secteur technologique et des indicateurs encourageants sur l'activité manufacturière, a emmené le Nasdaq et le S&P 500 à des niveaux inédits mardi. 

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 1,39%. 

L'indice élargi S&P 500, est monté de 0,75%. 

Le Dow Jones a gagné 0,76% après avoir enregistré son meilleur mois d'août depuis 1984. 

Les indices ont une nouvelle fois été entraînés par quelques valeurs phare du secteur technologique, à l'instar d'Apple (+3,98%), le groupe qui vaut le plus cher à Wall Street, ou de la start-up Zoom, qui a bondi de 40,78% après avoir dévoilé des résultats record pour le deuxième trimestre. 

L'entreprise californienne qui propose un logiciel de visioconférence particulièrement prisé depuis le début de la pandémie a vu son chiffre d'affaires exploser de 355%.

Alphabet, la maison mère de Google, a aussi pris 1,57%, Netflix 5,10% et Amazon 1,40%. 

Les courtiers ont aussi été rassérénés mardi par les bons chiffres de l'activité manufacturière, qui a atteint son plus haut niveau depuis neuf ans en Chine en août et a continué à se redresser aux États-Unis sur la même période. Ces statistiques reflètent la reprise continue de l'économie après le coup d'arrêt généré par la propagation de la pandémie en début d'année. 

Parmi les autres valeurs du jour, le constructeur automobile Tesla a reculé de 4,67% après avoir annoncé son intention de lever cinq milliards de dollars en Bourse en émettant des actions supplémentaires. 

Tesla a pris plus de 80% depuis l'annonce, le 11 août, de la division du prix de son titre par cinq et vaut désormais environ 442 milliards de dollars à Wall Street. 

Cette opération, qui s'est concrétisée lundi, ne change pas sa valeur en Bourse, mais a rendu l'action plus accessible aux petits actionnaires.

Le groupe de supermarchés Walmart, qui a annoncé mardi le lancement d'une offre de livraison gratuite contre un abonnement mensuel ou annuel, s'est apprécié de 6,29%. Cette initiative est destinée à concurrencer directement le géant du commerce en ligne Amazon et son service Prime.

Les compagnies American Airlines (+0,38%) et Delta (-0,45%) ont annoncé lundi soir qu'elles allaient éliminer les frais de modification sur la plupart des billets d'avion. Elles ont ainsi suivi l'exemple de United (+0,03%), qui avait annoncé ce changement de politique tarifaire dimanche dans l'espoir d'appâter plus de clients alors que le transport aérien souffre particulièrement de la pandémie.