/news/society

Des dizaines de cas de salmonellose au Canada à cause de pêches américaines contaminées

Agence QMI

Après les oignons américains, les Canadiens doivent maintenant se méfier des pêches provenant du sud de la frontière en raison de la salmonellose.

Selon une mise à jour publiée mercredi par l'Agence de la santé publique du Canada, on dénombre désormais 48 Canadiens ayant contracté la salmonellose en lien avec cette éclosion, soit 32 personnes en Ontario et 26 au Québec. Onze patients ont dû être hospitalisés.

Les pêches, produites par l'entreprise Prima Wawona, ont été vendues au Canada du 1er juin au 22 août dernier. Les pêches jaunes, blanches ou biologiques ont été vendues sous plusieurs noms de marque, incluant Extrafresh, Harvest Sweet, Prima, Sweet 2 Eat, Sweet O, Sweet Value, Wawona et Wegmans.

Les personnes en possession de pêches vendues sous ces noms de marque doivent éviter de les manger et s'en débarrasser.

Les autorités canadiennes sont convaincues que les pêches contaminées proviennent du sud de la frontière et que celles cultivées au Canada sont sécuritaires.

D'ailleurs, les autorités américaines ont aussi ouvert une enquête sur cette éclosion de salmonellose, après avoir recensé 78 personnes contaminées dans 12 États, en date du 27 août. Vingt-trois personnes ont dû être hospitalisées.

Il s'agit de la seconde éclosion de salmonellose touchant des denrées américaines à affecter un grand nombre de Canadiens. Précédemment, les autorités ont procédé au rappel d'oignons rouges, jaunes, blancs et jaunes sucrés distribués par Thomson International. Ceux-ci avaient rendu malades au moins 457 Canadiens, en date de lundi.

La salmonellose peut provoquer une variété de symptômes incluant de la fièvre, des frissons, de la diarrhée, des crampes abdominales, des maux de tête, de la nausée et des vomissements qui peuvent perdurer pendant jusqu'à une semaine. Dans les cas plus graves, la maladie peut entraîner une hospitalisation et même la mort.

Dans la même catégorie