/news/politics

Une enquête pour savoir pourquoi t’es pas fine!

TVA Nouvelles

Le climat de travail toxique au bureau de la gouverneure générale, Julie Payette, rapporté dans les médias depuis quelques semaines prend une nouvelle tournure. Mario Dumont n’en revient pas. 

• À lire aussi: Climat toxique au bureau de Julie Payette: un examen «indépendant et impartial» est lancé

• À lire aussi: D'ex-employés du Centre des sciences témoignent

• À lire aussi: Climat toxique au bureau de Julie Payette: Singh demande à Trudeau de faire la lumière

Une firme vient d'être mandatée par le Bureau du Conseil privé afin de faire la lumière à propos des allégations de harcèlement concernant Mme Payette, selon la société d’État. 

«Cette firme a déjà fait des enquêtes semblables dans l’entourage de hauts placés de la sphère politique. Des gens capables de faire du travail très confidentiel et délicat. Penses-tu qu’ils travaillent au salaire minimum?», ironise Mario Dumont.

Notre chroniquer trouve renversant que ce soit les contribuables qui doivent mettre la main dans leur poche pour régler le problème à Rideau Hall. 

«Tu entres en fonction et tu te mets à te croire royale. Tu te mets à être pas fine avec le monde en plus de tous tes privilèges. Elle doit convoquer son monde et leur dire qu’elle va changer d’attitude ou quitter ses fonctions pour le bien du pays. Je peux pas croire que tous les contribuables vont payer une firme pour savoir ça!», appuie Mario Dumont.

*** Voyez l’intégrale de sa chronique dans la vidéo ci-haut