/news/coronavirus

Hausse des cas: «l’automne c'est la saison qui favorise les virus respiratoires»

Avec la tendance des cas à la hausse des derniers jours, il faut non seulement être prudent pour le long week-end qui s’amorce, mais pour «l’automne qui s’en vient», prévient le Dr Gaston De Serres. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Les derniers développements sur la COVID-19

• À lire aussi: Legault envisage un reconfinement par région

Le médecin épidémiologiste à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) affirme que la saison qui commencera dans quelques semaines est celle qui «favorise les virus respiratoires». 

«C’est à cause du fait qu’on retourne à l’intérieur, qu’on a plus de contacts et aussi il y a des conditions environnementales qui favorisent l’ensemble des virus respiratoires et qui peut faire que la transmission va être plus facile que dans les mêmes conditions qu’on avait pendant l’été», met-il en garde. 

Voyant allumé

Le Dr De Serres est préoccupé par la situation de la COVID-19 dans la province.

«Je ne sais pas si on doit dire qu’il [le voyant] est rouge, mais il y a certainement un voyant qui est allumé», affirme-t-il. 

«Ce qui est inquiétant, c’est la tendance à la hausse», admet le médecin épidémiologiste. 

Il rappelle qui si le nombre d’hospitalisations est sous contrôle en ce moment, les choses pourraient rapidement changer. 

«Le chiffre actuel, évidemment, il est, je dirais, encore raisonnable dans le sens où c’est certain qui les hôpitaux ne craquent pas sous le nombre de patients hospitalisés. Mais si cette tendance-là se maintenait pendant des semaines, là, vraiment, ça pourrait très mal aller», avertit-il.