/news/tele

Rentrée encore plus excitante pour Patrice Bélanger

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

À quelque chose, malheur est (parfois) bon. La COVID-19 ayant forcé les grands réseaux à rebrasser leurs cartes en vue de l’automne 2020, c’est une saison de télévision encore plus inventive et surprenante qui nous attend cette année. La grille de TVA, entre autres, pétillera de nouveaux rendez-vous de variétés.

Patrice Bélanger, animateur pour une sixième année de l’émission spéciale de la rentrée de la chaîne, ce lundi, s’en réjouit. Avec «La Tour», «À tour de rôles», «Bijoux de famille», «En studio» et alouette, le maître de cérémonie aura beaucoup d’émissions toutes neuves de TVA à présenter aux gens, et il en est très excité.

«Il y a six mois à peine, tout le monde se questionnait à savoir s’il y aurait quelque chose dans nos télévisions, si notre culture allait survivre. Les équipes de partout, dont celles de TVA, se sont littéralement revirées sur un dix sous pour adapter leur grille-horaire et proposer plein de nouveaux variétés, qui piquent énormément ma curiosité. Certaines de ces émissions n’étaient peut-être même pas encore en développement il y a six mois», a détaillé Patrice Bélanger en entrevue.

Pendant 90 minutes, à compter de 20 h, entouré des têtes d’affiche de l’antenne, l’hôte nous mettra l’eau à la bouche en révélant primeurs et secrets sur les 34 productions originales de TVA, incluant 11 nouveautés, programmées en 2020-2021.

«Il y a probablement plus de nouveautés qu’il n’y en aurait eu s’il n’y avait pas eu la pandémie. Tout est différent», a glissé Patrice Bélanger.

Plus intime 

L'animateur n’a pas eu à sortir de son décor de «Sucré Salé», qui avait été établi à l’hôtel Fairmont Le Reine Elizabeth cet été, pour accueillir ses invités de «La rentrée TVA»: Charles Lafortune («Bijoux de famille»), Marc Dupré, Pierre Lapointe, Cœur de pirate et Garou («La Voix»), Élise Guilbault et Antoine L’Écuyer («Mon fils»), Anick Lemay («L’Échappée»), Patrick Huard («La Tour»), Guy Jodoin («Le tricheur»), Marie-Ève Janvier («À tour de rôles»), Marie-Claude Barrette («Deux filles le matin»), Stéphane Fallu («Refuge animal»), Julie Bélanger et José Gaudet («Ça finit bien la semaine»), Pier-Luc Funk, Marie-Ève Morency et Sophie Cadieux («Rue King»), etc.

Évidemment, les consignes sanitaires ont été scrupuleusement respectées lors de l’enregistrement: fauteuils distanciés et pas d’accolades entre les artistes, vaporisateurs de désinfectant partout sur le plateau, techniciens masqués derrière la caméra, mobilier rafraîchi à la vapeur entre le départ et l’arrivée de chaque convive, etc.

Le téléspectateur, lui, remarquera peu de différences entre la fiesta de la rentrée 2020 et celles des années précédentes, si ce n’est que, cette fois, il n’y avait aucun public qui assistait aux échanges.

«Ç’a donné quelque chose de plus intime au moment du tournage, mais ça n’enlèvera rien au cachet et à l’impact de la rentrée, avec toutes ces nouveautés et ces retours, a assuré Patrice Bélanger. Et ça donne des entrevues qui sont encore plus dénuées d’artifices, puisqu’il y avait moins d’interventions des coiffeurs et des maquilleurs.»

Nouvelles idées 

À titre personnel, Patrice Bélanger, qui conclut dans quelques jours son sixième séjour à la barre de «Sucré Salé», espère que le magazine quotidien sera renouvelé à l’été 2021. «Sucré Salé» fêterait ainsi ses 20 ans en ondes.

Puis, en plus de piloter quotidiennement à la radio la tribune matinale de Rythme, «Jamais trop tôt», Patrice songe à créer de nouveaux concepts télévisés – jeux, «talk-shows», variétés – qu’il pourrait animer à moyen ou long terme. Il aimerait aussi rejouer comme comédien.

«J’aimerais auditionner pour des séries ou d’autres projets. Je demeure un acteur à part entière et l’envie de jouer est toujours très présente», a avancé le papa de jumeaux de 9 ans.

«La rentrée TVA 2020», ce lundi, 7 septembre, à 20 h, à TVA.