/news/coronavirus

Flambée de la COVID : des impacts sur les hôpitaux dans 2-3 semaines

TVA Nouvelles

La hausse dramatique des cas de COVID-19 constatée au cours des derniers jours, dont 205 rapportés dimanche, inquiète les experts qui urgent la population à respecter les consignes et à être toujours plus disciplinés. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Les contraventions de la COVID pour les victimes d’actes criminels

«Ça m’inquiète. Il y a eu des éclosions un peu partout dans la province, ce n’est plus juste à Montréal, c’est vraiment rendu un peu partout. Si on ne fait pas attention, on peut facilement perdre le contrôle», a expliqué en entrevue au Québec Matin, la Dre Caroline Quach pédiatre et microbiologiste-infectiologue. 

Selon elle, il pourrait y avoir une deuxième et même d’une troisième vague de transmissions, et il faut contrôler l’épidémie avant d’y être plongé.

«C’est à ce moment-là qu’il risque d’être trop tard, on qu’on va être obligé de prendre des mesures extraordinaires pour contrôler l’épidémie.»

Selon la Dre Quach, les impacts de la flambée constatée se feront ressentir dans les hôpitaux dans deux ou trois semaines. 

«On ne veut pas recommencer à déborder et être obligé d’arrêter d’autres activités parce que les hôpitaux sont pris par la COVID.»

C’est également dans environ un mois que pourront être constatés les impacts du retour à l’école, la fin des vacances, et du début de l’automne. 

«À chaque fois qu’on a l’impression qu’on est en contrôle, dès qu’on relâche, ça reprend de plus belle. Ce virus est terrible pour ça. Il y a plein de gens qui n’ont à peu près pas de symptômes, qui sont capables de transmettre quand même. Tant et aussi longtemps qu’on a des contacts sociaux relativement rapprochés, ça peut se transmettre », détaille-t-elle.

***Voyez son entrevue intégrale dans la vidéo ci-dessus. ***

Dans la même catégorie