/finance/homepage

On prépare déjà la saison de la motoneige

Kate Tremblay | TVA Nouvelles

La neige n'a même pas encore commencé à tomber, mais les motoneigistes, eux, préparent déjà leur saison.

Ils pourraient être nombreux cette année à vouloir profiter des joies de l'hiver québécois.

Au Saguenay-Lac-Saint-Jean, on s'attend à une saison record.

C'est dans cette région du Québec que le plus grand nombre de droits d'accès aux sentiers s'est vendu l'an dernier, soit plus de 12 000.

«S'il n'y a pas de deuxième vague de COVID-19 et que la neige arrive tôt, on pense que ce sera comme l'année passée, a indiqué mercredi le président du Club Caribou-Conscrits, Joachim Simard. L'année passée on a vraiment été envahis au mois de décembre.»

Par contre, les Québécois qui choisiront de troquer le chaud soleil du Sud pour les Monts-Valin devront se montrer compréhensifs.

Si l'achalandage est en hausse, l'entretien des sentiers pourrait se compliquer.

«On est capables de s'adapter, mais il y a des gens qui se plaignent parce qu'on ne réussit pas à prendre le dessus quand il y a trop de monde», a prévenu M. Simard.

Les motoneigistes devront aussi faire preuve de patience dans les relais.

Les propriétaires de La Chapelle prévoient ouvrir le 12 novembre dans le respect des règles sanitaires.

Conséquence: la capacité d'accueil du relais sera limitée.

«Les gens vont dans un relais pour se réchauffer, donc ça ne sera pas facile à gérer, surtout lors de grands froids», a dit la copropriétaire de l'endroit, Mylène Aubry.

«Pour nous, ce ne sera pas une saison record si l'on doit limiter le nombre de personnes», a indiqué son conjoint, Steeve Hutthins. Déjà qu'on a été forcés de fermer le 22 mars à cause de la pandémie.»

Chez Sports DRC à Alma, on vend au moins une motoneige par jour depuis juillet. «Ça n'a jamais arrêté, a précisé sa copropriétaire, Émilie St-Laurent. Pendant qu'on profitait de la plage, les gens achetaient des motoneiges. Le boom des motoneiges est arrivé un bon mois plus tôt qu'à l'habitude.»

L'industrie de la motoneige a généré des retombées économiques de près de 50 millions $ l'an dernier au Saguenay-Lac-Saint-Jean.