/news/law

Six ans et demi de prison pour avoir poignardé sa mère

Claudia Berthiaume | Journal de Montréal

Bloc Justice

Photo Fotolia

Une femme aux prises avec des problèmes de santé mentale a écopé mercredi de six ans et demi de détention pour avoir tué sa mère en la poignardant dans le dos.

Comme Meng Ye est emprisonnée depuis le soir du crime, il ne lui reste qu’un peu plus de trois ans à purger. 

Le 28 janvier 2018, la Montréalaise s’est disputée une ultime fois avec sa mère, Yun Yu, dans le logement de cette dernière, à LaSalle.

La femme de 36 ans était suivie par un psychiatre depuis 2002 pour des problèmes psychotiques et des symptômes dépressifs. 

Dans les mois qui ont précédé la mort de la dame de 61 ans, sa fille a commencé à avoir des idées paranoïaques. Dans son délire, Meng Ye croyait qu’une « organisation » allait tuer sa mère et sa fille de 1 an devant elle, ce qui la rendrait aveugle.

Délire mortel

« Dans le but de se protéger et de protéger sa famille, elle a acheté un pistolet à impulsion électrique et des grenades fumigènes, et elle a commencé à se déplacer avec un couteau », peut-on lire dans le résumé des faits déposé au palais de justice de Montréal. Convaincue que l’« organisation » allait passer à l’attaque, Meng Ye s’est aussi procuré de l’essence.

Elle croyait que si elle incendiait la résidence de sa mère, cela lui donnerait l’opportunité de s’enfuir saine et sauve.

Lorsque Mme Yu a découvert les bidons, une chicane a éclaté et Meng Ye a poignardé celle-ci à une reprise dans le dos avec un couteau de chasse, lui perforant un poumon. 

Accusée de meurtre prémédité, la trentenaire a plaidé coupable à un chef réduit d’homicide involontaire en juin. 

La Couronne réclamait au moins 12 ans de détention, tandis que la défense estimait que six ans étaient suffisants. 

Le juge Marc-André Blanchard a privilégié la réhabilitation de la femme sans antécédents judiciaires. « Il y a absence de préméditation, l’acte apparaît spontané et [être] le fruit de sa maladie mentale », a-t-il rappelé mercredi.