/news/coronavirus

Vol annulé à cause d’une chicane autour du masque

Une dispute à propos du masque pour les enfants a forcé l’annulation d’un vol entre Calgary et Toronto, mardi matin. 

Safwan Choudhry, sa femme et leurs deux jeunes enfants rentraient chez eux dans la Ville-Reine, après le long week-end du Travail, quand les choses ont dégénéré avec les membres de l’équipage de WestJet, peu avant le décollage.

Après avoir pris leurs sièges, un agent de bord serait venu voir le couple pour lui aviser que leur jeune fille de trois ans devait porter le masque, a relayé M. Choudhry, qui a lui-même contacté Global News pour partager sa version de l’histoire.

Sa femme et lui disent avoir réussi à mettre un couvre-visage à leur petite fille, mais ils racontent avoir eu de la difficulté à faire de même pour leur garçon de 19 mois, qui hurlait.

Or, toujours selon les dires de M. Choudhry, le membre d’équipage se serait montré insistant et se serait planté au-dessus de l’épaule de sa femme pendant qu’elle s’efforçait de masquer leur bébé.

Pourtant, les enfants de moins de deux ans ne sont pas obligés d’avoir le masque à bord des avions, spécifie la règlementation de Transports Canada.

«Ma femme a dit: "donnez-moi un instant", comme elle n’avait jamais mis un masque à un enfant aussi jeune auparavant. Naturellement, ma fille s’est mise à paniquer», s’est-il remémoré.

Peu de temps après, les policiers sont débarqués dans l’avion, même s’il n’est pas illégal qu’un enfant de 19 mois ait le nez et la bouche découverts durant une liaison aérienne.

La police de Calgary a confirmé à Global News être intervenue en assistance, mais a fait savoir que la famille en question n’a reçu aucune contravention.

Safwan Choudhry a réitéré que sa fille de 3 ans portait bel et bien le masque et qu’il n’y avait donc pas lieu que la police se déplace, une version qui contredit celle de WestJet.

WestJet se défend 

Le transporteur a indiqué que le vol 652 entre Calgary et Toronto avait été annulé parce que des passagers n’avaient pas voulu se soumettre à la règlementation de Transports Canada sur le masque pour les plus de deux ans.

Le porte-parole de l’entreprise a assuré que le personnel à bord connait l’âge de tous les voyageurs et sait donc qui est contraint ou non de porter le couvre-visage.

Peu importe qui dit vrai, n’en demeure pas moins que les Choudhry n’ont pas pu partir pour Toronto. Ils étaient toujours cloués au sol en Alberta mardi soir.

Quant aux gens qui étaient assis autour d’eux dans l’avion, ils ont eu une «réaction mitigée» lorsque le ton a monté, a observé Safwan Choudhry.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.