/news/coronavirus

Les policiers veulent des règles claires concernant les amendes sur le port du masque

Joël Lemay / Agence QMI

Le président de la Fraternité des policiers et policières de Montréal, Yves Francœur, demande des règles claires à Québec sur la façon de sévir à l'endroit des gens qui ne respectent pas les consignes sanitaires.

• À lire aussi: Des amendes pour les récalcitrants: on se réjouit à Sherbrooke

• À lire aussi: Amendes aux récalcitrants pour le port du masque, une mesure bien accueillie au Saguenay

«On est en attente du décret gouvernemental, a affirmé M. Francœur, en entrevue à l'émission de Benoît Dutrizac, jeudi, sur QUB radio. La seule chose que l'on demande, c'est d'avoir des règles claires.»

À partir de samedi, les policiers devront distribuer des amendes à ceux qui ne portent pas le masque dans les lieux publics fermés, a annoncé le gouvernement Legault, jeudi matin.

Si M. Francœur assure que les policiers sont «prêts à collaborer» avec Québec, il dit craindre des conflits, parce que, «malheureusement, il y a des gens qui ne comprennent pas».

«Les policiers peuvent procéder à l'arrestation si la personne refuse de s'identifier ou si elle continue à perpétrer l'infraction qui lui est reprochée», a-t-il par ailleurs précisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.