/news/coronavirus

Mentir compulsivement, loin d’être mauvais en politique

TVA Nouvelles

En privé Donald Trump a affirmé que la COVID-19 était mortelle, son discours diffère toutefois en public et auprès de ses partisans. C’est ce que l’on apprend dans le nouveau livre Rage du journaliste de renom Bob Woodward.

• À lire aussi: Sur la défensive, Trump dit avoir voulu éviter la panique

«Chaque fois que Donald Trump s’est retrouvé dans des situations comme ça, il a nié. Je suis convaincu qu’il est un menteur compulsif. Ce qui est loin d’être mauvais en politique», appuie Mario Dumont. 

Le président américain a déclaré à maintes reprises que le coronavirus n’est pas plus dangereux qu’une grippe, ne disant manifestement pas la vérité aux Américains.

«Un solide menteur en politique peut faire du bon chemin, on en a connu. Cette fois-ci, Trump ne peut pas nier, car Bob Woodward fonctionne avec la bonne enregistreuse. Il garde les extraits et on entend la voix de Trump en février qui dit que ça va faire des morts chez les personnes âgées et les jeunes et que c’est beaucoup plus grave que la pire des grippes», détaille notre chroniqueur politique. 

*** Voyez l’intégrale de la chronique de Mario Dumont dans la vidéo ci-haut