/news/coronavirus

Les «événements festifs» montrés du doigt pour la flambée de cas

Arnaud Koenig-Soutière | Journal de Québec

La COVID-19 circule plus que jamais dans le Bas-Saint-Laurent, alors que la région a enregistré une hausse de 29 nouveaux cas depuis vendredi, la «très grande majorité» en lien avec des événements festifs. 

• À lire aussi: 244 nouveaux cas et six décès

En début de semaine, le nombre de cas depuis le début de la crise dans le Bas-Saint-Laurent pointait à seulement 78 cas. Or, en l’espace de quelques jours, le bilan est pratiquement deux fois plus lourd.

Les 29 nouveaux cas dépistés vendredi font passer à 138 le bilan total de la région. 

La «très grande majorité de tous ces cas-là» sont liés à des événements festifs dans le Kamouraska, à Rivière-du-Loup, dans la Matapédia et à Rimouski, indique porte-parole du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Ariane Doucet-Michaud.

Les fêtes sources de contamination, maintenant trop nombreuses pour en dresser un portrait clair, font craindre que la forte croissance des cas se poursuive d’ici la semaine prochaine.

«Ce dont on se rend compte, c’est que partout sur le territoire [...] il y a eu plusieurs événements festifs qui rassemblaient des jeunes et des jeunes étudiants. Il ne faudrait pas s’étonner de voir encore des cas sortir dans les prochains jours», appréhende Mme Doucet-Michaud.

Parmi les 138 cas globaux dans le Bas-Saint-Laurent, 76 sont considérés rétablis. La région compte deux décès liés à la COVID-19. Personne n’est présentement hospitalisé pour des complications entraînées par le virus.