/news/currentevents

Arrêté deux fois en trois heures pour alcool au volant

Maxime Deland | Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

La très grande majorité des automobilistes ne seront jamais arrêtés en état d’ébriété au cours de leur vie. Un jeune homme de Gatineau, lui, l’a été deux fois en l’espace de seulement trois heures samedi après-midi, en Abitibi.

Le chauffard de 26 ans a été intercepté une première fois vers 14 h sur la route 117, après qu’un patrouilleur de la Sûreté du Québec eut remarqué sa conduite très erratique, entre Malartic et Val-d’Or.

Le suspect a été conduit au poste de police, où il a dû souffler dans l’appareil de détection approuvé.

Il a ensuite été remis en liberté, tandis que son véhicule a été remisé à la fourrière.

Mais quelques heures plus tard, le suspect s’est présenté à la fourrière et a réussi à se rendre à son véhicule, prétextant devoir aller récupérer certains effets personnels.

«Il a grimpé à bord de son véhicule et a pris la fuite, défonçant au passage la guérite de la fourrière», a raconté le sergent Jean-Raphaël Drolet, porte-parole de la Sûreté du Québec.

L’incident a immédiatement été rapporté aux policiers, qui ont effectué du ratissage dans le secteur.

Le chauffard, qui n’avait pas encore dégrisé, a été intercepté une fois de plus sur la route 117, alors qu’il s’apprêtait à quitter Val-d’Or.

Le suspect devait comparaître lundi au palais de justice de Val-d’Or sous des accusations de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool et d’introduction par effraction.