/regional/montreal/montreal

COVID-19: Montréal passe en mode jaune

Béatrice Roy-Brunet | Agence QMI

Les régions de Montréal, de la Montérégie, du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches sont dorénavant en mode «préalerte» jaune, a confirmé le premier ministre François Legault, qui demande aux Québécois de limiter les rencontres entre proches.

• À lire aussi: Quatre autres régions passent en «préalerte» jaune

• À lire aussi: Quelques «irresponsables» pourraient pénaliser 75% du Québec

La région de Montréal est dorénavant en mode «préalerte» jaune en ce qui concerne la COVID-19, selon le système d'alerte instauré par Québec, en raison d’une augmentation de cas remarquée surtout dans les rassemblements privés.

«C’est vraiment dans ces contextes-là qu’actuellement on a une grande proportion de cas et c’est là qu’on a le plus de transmission. C’est vraiment lorsqu’on arrive dans des rassemblements privés qu’on voit qu’il y a un relâchement et la transmission s’opère dans ces événements-là», a martelé mardi en point de presse la Dre Mylène Drouin, directrice de la santé publique à Montréal.

Ces foyers d’éclosion dans la vie personnelle amènent ensuite le virus dans les écoles, les milieux de travail et dans les résidences pour personnes âgées, a-t-elle expliqué.

Près d’une centaine de cas ont été rapportés en 24 heures dans la région montréalaise. Présentement, 7 éclosions ont été répertoriées dans les écoles, 24 dans les milieux de travail et 3 dans les résidences pour personnes âgées. La tranche d’âge des 18-30 est toujours la plus touchée au niveau des cas.

Mesures resserrées

Montréal n'est pas la seule région à avoir passé du vert au jaune mardi. C'est aussi le cas de la Montérégie, du Bas-Saint-Laurent et de Chaudière-Appalaches, a confirmé le premier ministre François Legault. Ces quatre régions rejoignent ainsi celles de l’Estrie, de l’Outaouais et de Laval.

Plusieurs régions sont «très proches» d’atteindre la zone orange où, entre autres, les bars seraient fermés et les restaurants limités au «take-out», a fait savoir Québec dans un point de presse mardi.

Christian Dubé, le ministre de la Santé, a d'ailleurs annoncé qu'il ne sera plus possible désormais de vendre de la nourriture dans les bars après minuit. De plus, le port du masque sera maintenant obligatoire dans les aires communes et les corridors des résidences privées pour personnes âgées, annonce Québec.

Les autorités ont déploré mardi cinq nouveaux décès liés à la COVID-19 et près de 300 nouveaux cas confirmés d’infection, un sommet depuis le 1er juin dernier.

Rehausser de vigilance

La Dre Drouin a pressé les Montréalais à rehausser de vigilance dans les rencontres et à limiter celles-ci. «Ce que ça veut dire c’est que le deux mètres est crucial, le lavage des mains doit continuer et évidemment quand on est dans des rassemblements plus importants, donc pas à maison et à l'intérieur, on porte le couvre-visage», a-t-elle rappelé.

La distanciation sociale est également primordiale afin que les personnes en contact avec un cas de coronavirus ne soient pas considérées comme à risque et ne soient pas isolées inutilement.

«De plus en plus de cas sont associés à un grand nombre de contacts. Lorsqu’on était confinés, les équipes d’enquête pour un cas avaient peut-être dix contacts [...] Maintenant on est passé à 40, 50 et jusqu’à 80 à retracer et isoler», a relaté la Dre Drouin.

Cette dernière a rappelé l’importance de collaborer aux enquêtes de la Santé publique afin de freiner les éclosions.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a également appelé les citoyens à redoubler d'efforts pour limiter la propagation du virus sur Twitter, mardi: «96 nouveaux cas à Montréal. Une hausse qui se voit jour après jour. C’est trop», a-t-elle écrit.

- avec la collaboration de Marc-André Gagnon et Vincent Larin