/news/politics

Jean-Marc Fournier à la tête de l’Institut de développement urbain du Québec

Agence QMI

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

L’ancien ministre libéral provincial Jean-Marc Fournier dirigera l’Institut de développement urbain du Québec (IDU).

Le poste de président-directeur général de cet organisme sans but lucratif qui représente l’industrie immobilière commerciale au Québec était ouvert depuis le départ d’André Boisclair. L’ancien chef du Parti québécois avait démissionné en mai en raison d’une accusation d’agression sexuelle armée portée contre lui.

Jean-Marc Fournier occupera ses nouvelles fonctions dès le 28 septembre prochain.

«Sa vaste expérience, son approche collaborative et sa fine compréhension des enjeux dans un contexte de grands changements ont été déterminants», a expliqué l’IDU par communiqué, mardi, pour justifier l’embauche de l’ancien ministre libéral.

Jean-Marc Fournier aura du pain sur la planche concernant l’immobilier commercial, durement touché par la COVID-19.

«Il n’y a pas de doute qu’il est plus que jamais nécessaire d’agir de façon concertée pour la relance économique et la vitalité des centres urbains. Le secteur immobilier mérite une attention particulière à l’heure de la distanciation physique, de l’essor du télétravail et de celle du commerce électronique. Plus rien ne sera comme avant, nous avons besoin d’une collaboration nouvelle entre les acteurs privés et publics», a précisé Jean-Marc Fournier.

Avant cette nomination, l’ancien leader parlementaire du gouvernement et ex-ministre responsable des Relations canadiennes était conseiller stratégique pour SYRUS.

Le libéral a représenté la circonscription provinciale de Châteauguay de 1994 à 2008, ainsi que celle de Saint-Laurent de 2010 à 2018.