/news/politics

La conjointe d'Yves-François Blanchet a contracté la COVID-19

Agence QMI

Joël Lemay / Agence QMI

La conjointe du chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a contracté la COVID-19, ce qui force le politicien à se placer en isolement préventif au moins jusqu'à la veille du discours du Trône.

• À lire aussi: Tout le caucus du Bloc québécois en isolement

La nouvelle, dévoilée mardi, fait suite à l'annonce lundi de la découverte d'un cas de COVID-19 au sein du cabinet de M. Blanchet. Dans la foulée, tout le caucus du Bloc québécois, incluant M. Blanchet, avait dû se placer en isolement préventif.

«Je dois malheureusement vous annoncer que je suis déclarée positive à la COVID-19. Ayant remarqué que j'avais perdu le sens de l'odorat (anosmie), je me suis présentée en clinique de dépistage lundi», a expliqué Nancy Déziel sur son compte Twitter.

Celle-ci a précisé se sentir bien et n'avoir aucun symptôme autre que la perte de l'odorat. La scientifique et conseillère municipale à Shawinigan compte continuer à travailler de la maison.

Le premier ministre Justin Trudeau a eu de bons mots pour Mme Déziel. «Nancy, on vous souhaite un prompt rétablissement. Sophie et moi pensons à vous et espérons que vous vous en remettrez rapidement», a-t-il écrit à l'aide de son compte Twitter.

Discours du Trône

Le chef bloquiste restera donc confiné, pour le moment, à sa résidence de Shawinigan en compagnie de sa conjointe au moins jusqu'au 22 septembre, a détaillé cette dernière. Il est encore trop tôt pour savoir si M. Blanchet sera en mesure d'assister au discours du Trône à Ottawa, prévu pour le 23 septembre.

Il passera mercredi un test de dépistage pour savoir s'il a contracté le virus, a précisé la formation politique dans un bref communiqué. M. Blanchet se porte «parfaitement bien», a rassuré une porte-parole du parti, Carolane Landry.

La veille, le Bloc avait annoncé que tous ses députés devaient se placer en isolement et poursuivre leurs activités virtuellement, en attendant de passer des tests de dépistage.

«Nous passerons tous un test de dépistage afin de nous assurer de la bonne santé de notre équipe et respecterons strictement les directives de la santé publique», avait indiqué Mme Landry.

De nombreux politiciens ont été contraints de se placer en isolement depuis une semaine, incluant la chef du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, ainsi que plusieurs maires et ministres ayant côtoyé la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, qui a annoncé avoir contracté le virus la semaine dernière.