/regional/estduquebec/basstlaurent

Le Bas-Saint-Laurent s'approche de la zone orange

Katia Laflamme | TVA Nouvelles

La région du Bas-Saint-Laurent est officiellement passée au palier jaune, en préalerte, mardi.

La région qui comptait à peine 80 cas la semaine dernière enregistre une hausse marquée des nouveaux cas depuis sept jours. Plus de 120 nouveaux cas ont été ajoutés au bilan, qui est maintenant de 199. 

La santé publique pourrait imposer davantage d'inspections dans certains lieux. 

Le Centre intégré de Santé et de Services sociaux du Bas-Saint-Laurent a déjà mis en place plusieurs mesures pour freiner la propagation, notamment dans les différents établissements de santé ou la surveillance est accrue depuis jeudi dernier. 

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent confirme que la région est présentement plus proche du palier orange que du palier vert. Dr Sylvain Leduc affirme «que le Bas-Saint-Laurent avait des critères qui lui permettaient de tendre vers le orange, on est plus proche de la ligne vers le orange». 

Le Bas-Saint-Laurent ne compte présentement aucune hospitalisation en lien avec la COVID-19. 

Dans la journée du 14 septembre, 1600 dépistages ont été réalisés. Il s’agit d’une hausse significative puisque dans les dernières semaines la moyenne de tests se situait aux alentours de 200 par jour avant les dernières éclosions. 

Les équipes de santé publique du Bas-Saint-Laurent se butent à certains individus, qui sont des cas positifs, qui ne respectent pas les consignes et vont même jusqu’à briser leur isolement. 

Le directeur de la santé publique confirme que la Sûreté du Québec pourrait être mise à contribution pour forcer les contrevenants à respecter leur isolement, afin de freiner la propagation du virus. 

«Il y a des gens qui ne comprendront pas tant qu’on n’aura pas transmis un message via la Sûreté du Québec», lance le Dr Leduc. 

Présentement, la majorité des cas sont de jeunes adultes, mais le virus a réussi à faire son entrée dans une résidence pour personnes âgées de Rivière-du-Loup, la résidence Les Jardins Rose-Hélène.