/news/society

Le MTQ doit revoir la configuration des lieux

Jean-François Racine | Journal de Québec

Le ministère des Transports songeait au réaménagement du tronçon de la route 281 à Armagh, où une mère de quatre enfants a péri le 2 mars dernier.

Photo d’Archives Agence QMI

Le ministère des Transports songeait au réaménagement du tronçon de la route 281 à Armagh, où une mère de quatre enfants a péri le 2 mars dernier.

Un coroner recommande au ministère des Transports du Québec de modifier une partie de la route 281 à Armagh, dans le secteur où une mère de quatre enfants est morte dans une terrible collision en mars dernier.

Le 2 mars 2020, un peu après 18 h, Dyna Chamberland circulait seule à bord de sa voiture en direction sud sur la route 281, dans Bellechasse. Au même moment, un camion de livraison Dicom circulait dans l’autre direction.

Près du croisement de la route 281 avec le 8e Rang, le camion de livraison a dévié de sa route pour se retrouver dans la voie inverse. Une violente collision frontale s’est produite et la victime âgée de 36 ans n’a eu aucune chance. 

Signalisation plus adéquate

Moins de six mois après le drame, la coroner a déjà publié son rapport et sa recommandation. Le soir de l’accident, la température hivernale rendait les conditions de conduite difficiles.

« À la lumière des statistiques sur les accidents survenus à cet endroit au fil du temps et de l’accident mortel faisant l’objet du présent rapport, je crois que le ministère des Transports du Québec doit revoir la configuration des lieux », écrit Me McManiman.

La coroner est allée deux fois sur place dans les jours qui ont suivi l’accident, et une fois à l’été. D’ici la réalisation des travaux, elle réclame une signalisation routière plus adéquate.

« Courbe dangereuse »

La porte-parole Émilie Lord a précisé que le MTQ va maintenant évaluer si d’autres mesures de sécurité peuvent être mises en place sur cette portion de route. En mars, le MTQ avait affirmé que des changements étaient à l’étude.

« Oui, c’est une courbe dangereuse et il y a une perte de vision. On s’attend à des modifications. On a une rencontre bientôt », a ajouté le maire d’Armagh, Sarto Roy.

De 2003 à 2018, dans un rayon de 50 mètres de l’accident, on dénombre 16 collisions avec dommages matériels et 10 accidents avec blessures, mais aucun décès. 

Toutefois, un accident mortel d’un jeune dans la vingtaine est survenu au même endroit en 1997. Deux croix se retrouvent désormais sur le côté de la route.