/news/politics

Les funérailles d'Aline Chrétien célébrées mardi

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

Les funérailles privées d'Aline Chrétien, épouse de l'ex-premier ministre du Canada Jean Chrétien, ont eu lieu dans la simplicité à Shawinigan, mardi, trois jours après son décès dans sa demeure du lac des Piles à l'âge de 84 ans.

• À lire aussi: Aline Chrétien, épouse de Jean Chrétien, est décédée

• À lire aussi: Drapeaux en berne pour Aline Chrétien à Shawinigan

Le chanteur invité Grégory Charles y a interprété la chanson «Moi, mes souliers» de Félix Leclerc pour évoquer le chemin parcouru durant son existence, notamment durant les 40 ans de vie politique de son époux.

Celui-ci est apparu comme faisant face avec force et courage à l'épreuve. Il avait épousé Aline Chrétien il y a 63 ans.

«C'est un homme qui a tellement dépendu de cette femme tout au cours de sa vie. Il est profondément touché et je pense que ça va lui prendre un petit moment pour bien se remettre», a témoigné Raymond Chrétien, le neveu de Jean Chrétien.

Quelque 120 personnes ont pu participer à la cérémonie en raison des contraintes sanitaires. En plus des proches de la famille, on remarquait la présence d'acteurs actuels ou anciens de la scène fédérale, dont la gouverneure générale Julie Payette.

À la sortie, les participants ont été unanimes pour dire que la cérémonie était à l'image d'Aline Chrétien. «J'ai toujours dit qu'elle était une force tranquille et bienveillante. Alors ç'a été à l'Image de ce qu'elle était», a témoigné le ministre François-Philippe Champagne.

«C'est Grégory Charles qui était au piano en plus, alors je pense qu'elle est partie pour le dernier voyage et tous lui ont souhaité un bon voyage», a confié, encore ému, le maire de Shawinigan, Michel Angers.

La famille a tenu à remercier tous ceux qui ont offert leur soutien. «Ils ont été très touchés par les messages provenant de tout le Canada», a souligné Raymond Chrétien.

Dans la même catégorie