/news/coronavirus

Quatre autres régions passent en «préalerte» jaune

Marc-André Gagnon | Bureau parlementaire

Avec maintenant huit régions en mode «préalerte» jaune, dont plusieurs qui risquent de passer au orange en raison d’une poignée d’irresponsables, «il y a un vrai risque» de reconfinement du Québec, prévient le gouvernement Legault.  

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: Trudeau inquiet de la remontée des cas de COVID

• À lire aussi: Le Québec rapporte 292 nouveaux cas, dont une centaine à Montréal

«La situation est critique, est inquiétante et il faut qu’on réagisse maintenant, c’est la responsabilité de chaque Québécois», s’est inquiété le premier ministre, en confirmant que Montréal, la Montérégie, le Bas-Saint-Laurent et Chaudière-Appalaches s’ajoutent à la liste des régions où les mesures de base doivent être renforcées.  

«C’est le temps de penser aux autres. [...] C’est le temps de limiter le plus possibles les rencontres», a imploré François Legault, lors d’un point de presse sur le coup de 13h, comme au printemps dernier.  

Pour les plus vulnérables, il s’agit d’une « question de vie ou de mort», a rappelé le directeur national de santé publique, Horacio Arruda.  

«De grâce, amenez-nous pas vers l'orange intensif ou le rouge partout. C'est sûr qu'on va avoir du orange sous peu», a-t-il prévenu, en refusant de préciser quelles régions risquent de passer en « alerte modérée».  

Des régions bientôt orange    

À cause d’une poignée «d'individus qui ne sont pas responsables», «il y en a quelques-unes qui sont très proches», a regretté le ministre de la Santé, Christian Dubé. Le cas échéant, les conséquences pour ces régions seront considérables.  

Photo Stevens Leblanc

«Il y aurait la fermeture des bars, il y aurait des restrictions dans les restaurants pour se limiter au take-out», a notamment souligné le ministre de la Santé.  

Le nombre maximal de personnes lors d’événements publics comme les mariages serait forcément réduit à la baisse. Celui lors de rassemblements dans les résidences privées passerait de 10 à 6.  

Finie la bouffe dans les bars après minuit    

Dans l’attente, Québec a annoncé mardi deux nouvelles mesure.  

Dans les bars, il sera bientôt interdit de vendre de la nourriture à compter de minuit. L’entrée en vigueur de cette mesure sera prochainement précisée dans un arrêté ministériel. 

«La raison, c'est parce que les gens se croient plus intelligents que les règles, puis qu'ils disent: "Bien, c'est facile, si on peut continuer à vendre de l'alcool, bien, on a juste à rajouter des McCroquettes, puis ça va être parfait". Mais ça ne marche pas comme ça. C'est fini la nourriture, après minuit, dans les bars», a tranché M. Dubé.  

Dans les résidences privées pour personnes âgées (RPA), le port du masque désormais obligatoire pour les résidents dans les corridors et espaces communs.  

Le ministre de la Santé promet aussi «plus d'inspections », un contrôle « plus serré de l’achalandage» dans certains milieux et «plus d'interventions policières».  

Quelques exemples récents de cas problématiques  

- En Montérégie, un rassemblement de 17 personnes dans un restaurant a mené à 31 cas de contamination. La direction régionale de santé publique doit procéder au dépistage de 330 clients inscrits au registre de l’établissement.  

- À Mont-Saint-Bruno, aussi en Montérégie, un barbecue en extérieur sans aucune mesure de distanciation ni masque a mené à cinq cas de contamination.  

- Dans le Bas-Saint-Laurent, il y a eu des fêtes privées, dont des épluchettes de blé d’inde, qui ont mené à « plusieurs cas positifs », a souligné le ministre de la Santé. Une trentaine de cas associés à ces « partys » ont été rapportés au cours des dernières 48h.

Liste des régions en mode préalerte jaune (palier 2/4)  

- Montréal

- Laval

- Outaouais 

- Montérégie

- Estrie

- Capitale-Nationale

- Chaudière-Appalaches

- Bas-Saint-Laurent

- avec la collaboration de Vincent Larin, Agence QMI  

Dans la même catégorie