/news/coronavirus

Vaccin pour personnel soignant approuvé aux Émirats arabes unis

Agence France-Presse

Les Émirats arabes unis ont annoncé avoir approuvé l'utilisation par les personnels soignants d'un vaccin contre le nouveau coronavirus encore en phase d'essai.

• À lire aussi: L'Allemagne vise une vaccination sur une base volontaire à la mi-2021

• À lire aussi: Vaccin anti-COVID-19: Pfizer espère des résultats en octobre

«Le vaccin sera disponible pour les héros qui sont en première ligne (dans la lutte contre la pandémie) et qui sont les plus exposés au risque de contracter le virus», a tweeté lundi l'Autorité nationale de gestion des crises et des catastrophes (NCEMA).

Le géant chinois du médicament Sinopharm a commencé à tester un vaccin en juillet aux Émirats arabes unis.

Plus de 30 vaccins potentiels sont actuellement testés sur des humains à travers le monde, dans l'espoir de mettre fin à la pandémie.

En Russie, les autorités ont commencé à tester le vaccin Spoutnik-V sur 40 000 habitants de la capitale, dernière étape des essais de ce vaccin annoncé en grande pompe en août.

«Les essais cliniques de la troisième phase se poursuivent (aux Émirats) sous la stricte supervision des équipes médicales», a déclaré la NCEMA.

«Les résultats des essais cliniques dans notre pays sont sur la bonne voie et tous les tests ont été couronnés de succès jusqu'à présent», a souligné le même organisme.

Le vaccin a été testé sur 31 000 volontaires dans le pays, avec seulement des effets secondaires «légers et attendus», a indiqué le NCEMA, ajoutant que 1000 volontaires atteints de maladies chroniques n'ont montré «aucune complication».

L'annonce de lundi est intervenue au moment où les cas de coronavirus ont atteint un pic dans le pays, avec un bilan quotidien de 1007 cas.

Les Émirats ont jusqu'à présent annoncé plus de 80 000 cas, dont 399 décès.