/finance/homepage

Très faible hausse de l’inflation en août au Canada

Emmanuel Martinez | Agence QMI

L’inflation s’est élevée à seulement 0,1 % en août dernier au pays par rapport au même mois en 2019, a rapporté Statistique Canada, mercredi.

Cette faible augmentation a été identique en juillet. Et sur une base mensuelle désaisonnalisée, l’augmentation de l’inflation en août est également la même.

En excluant l'essence, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a grimpé de 0,6 % en août, après avoir progressé de 0,7 % en juillet, a précisé Statistique Canada.

L’inflation au Québec (+0,4 %) a été plus prononcée que dans toutes les autres provinces, à l’exception de l’Alberta (+0,6 %), et à égalité avec la Saskatchewan. Cinq provinces ont connu une hausse de leur IPC. Cinq autres ont connu une inflation négative, soit les quatre provinces de l’Atlantique et le Manitoba.

Les aliments encore plus chers

Les prix étaient plus chers en août qu’un an auparavant dans cinq des huit domaines principaux étudiés par Statistique Canada, dont les aliments où la hausse est la plus marquée.

Les Canadiens ont vu le coût des denrées alimentaires grimper de 1,8 % en août par rapport au même mois en 2019. Le prix du bœuf était toujours plus cher qu’un an auparavant (+4,8 %), mais il a diminué depuis les sommets atteints ce printemps, lorsque la baisse de la production liée à la COVID-19 a eu des effets sur l'offre.

Les prix des logements ont crû de 1,5 % en août sur un an, tandis que ceux des soins de santé et personnels suivent à 1,4 %. Dans ce dernier domaine, la sous-catégorie des soins personnels a bondi de 7,2 % depuis 12 mois.

«Cette hausse est principalement attribuable aux prix plus élevés des coupes de cheveux et des services de coiffure, sous l'effet de l'augmentation des coûts liée aux mesures de sécurité prises pour prévenir la propagation de la COVID-19 qui a été absorbée par les consommateurs», a déclaré Statistique Canada.

Les prix ont aussi faiblement augmenté dans les dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage (+0,4 %), ainsi que les boissons alcoolisées, produits du tabac et cannabis récréatif (+0,4 %).

Les baisses de prix les plus significatives ont été enregistrées dans le domaine des loisirs, formation et lecture (-3,1 %), qui est de loin le secteur le plus touché par une inflation négative sur un an.

Les prix des transports, ainsi que des vêtements et chaussures ont reculé chacun de 1,3 % en août sur un an.

En matière de transport, Statistique Canada a noté que les rabais consentis par les compagnies aériennes pour encourager les voyageurs à reprendre l’avion se sont traduits par une chute de prix de 16 % en août comparativement à un an plus tôt. C’est presque le double qu’en juillet.