/news/coronavirus

Voici à quoi ressemblera un reconfinement partiel

Patrick Bellerose | Journal de Québec

Un document gouvernemental coulé en ligne dévoile les mesures qui pourraient être imposées aux régions si elles basculent en zone orange ou rouge.  

• À lire aussi: Informations coulées sur Twitter: Québec doit rendre publiques ses projections, dit l’opposition

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

Le premier ministre François Legault a affirmé mercredi qu’il s’agit d’un document de travail qui date de plus d’une semaine, mais celui-ci a été présenté aux membres de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) le 14 septembre dernier. La présentation été rendue publique sur Twitter par un citoyen, Patrick Déry, et la FMSQ a confirmé son authenticité.  

Ainsi, une région en zone orange verrait la limite pour les rassemblements privés passer de 10 à 6 personnes, tandis que les événements publics pourraient accueillir un maximum de 50 personnes, contre 250 présentement. 

Les bars, eux, devraient fermer, de même que les salles à manger intérieures des restaurants. Les compétitions sportives et les matchs seraient également interdits.  

Document gouvernemental obtenu par Patrick Déry

De plus, le couvre-visage serait obligatoire en tout temps dans les salles de spectacles et les marchés extérieurs, notamment.      

  • ÉCOUTEZ l’entrevue de Patrick Déry, citoyen et analyste en politiques publiques, à QUB radio, avec Sophie Durocher :   

Zone rouge   

Dans l’éventualité où une région passe en zone rouge, seuls les résidants d’une même adresse pourraient se trouver à l’intérieur d’un domicile et les rassemblements privés seraient limités «selon le type d’activité». De plus, les déplacements interrégionaux seraient limités à ceux qui sont essentiels uniquement.  

Document gouvernemental obtenu par Patrick Déry

Les restaurants seraient fermés (sauf pour livraison), de même que les services de soins personnels comme les salons de coiffure. Idem pour les lieux récréotouristiques intérieurs et les centres d’hébergement touristiques.  

«Marge de manœuvre»  

En point de presse mercredi matin, François Legault a toutefois tempéré la portée du document, affirmant que le gouvernement dispose d’une «certaine marge de manœuvre». Les mesures pourraient varier selon les circonstances dans chaque région.  

Document gouvernemental obtenu par Patrick Déry

«Donc, ça, c'étaient des documents de travail, c'est des possibilités, mais ça ne veut pas dire qu'automatiquement toutes ces mesures-là sont appliquées, ça va dépendre de chaque situation», insiste-t-il.  

Document gouvernemental obtenu par Patrick Déry