/news/currentevents

Vol de bœuf et de spas: un camion immatriculé au Québec en cause

Agence QMI

Courtoisie GRC

Une semi-remorque, qui est immatriculée au Québec, a permis de commettre des vols inusités en Alberta ces dernières semaines: après d’immenses quantités de viande bovine, voilà qu’on apprend que sept jacuzzis ont aussi été dérobés.

Le camion, qui voyage avec de faux papiers au nom de Pascal Charland, a quitté une usine de spas de Thorsby, près d’Edmonton, le 2 septembre dernier avec à son bord sept jacuzzis, qui ont disparu depuis.

«Je n'avais jamais vu un vol de sept spas auparavant», a commenté le caporal de la Gendarmerie royale canadienne (GRC) Rob Gillies, cité par le «Globe and Mail» mardi.

À la fin août, le même camion de livraison s’était approvisionné d’environ 230 000 $ en bœuf dans une usine d’emballage à Brooks, à l’est de Calgary, mais encore là, la cargaison transportée ne s’est jamais rendue à destination.

Si la viande est souvent volée sur les tablettes d’épicerie, il est très inhabituel que des stocks d’aliments aussi gros soient détournés.

«Je n’ai jamais vu cela auparavant dans ma carrière de policier, s’est exclamé le caporal Robert Harms de la GRC de Broos.

«Où est-il allé? C'est beaucoup de bœuf à vendre ou à manger», a-t-il poursuivi.

Stratagème 

Toujours selon le «Globe and Mail», la GRC assure mener une enquête et croit qu’il pourrait s’agir d’un stratagème pancanadien qui implique plus qu’un individu.

D’autres événements du genre ont été recensés cet été au Nouveau-Brunswick, cette fois avec de grandes quantités de crabes.

La police croit aussi qu’il pourrait y avoir un lien avec des vols de cargaisons d’autres produits alimentaires en Ontario l’année dernière.

Quant au faux camionneur de l’Alberta, il a été décrit par les témoins des vols comme un homme de race blanche à la carrure carrée ayant les cheveux courts et bruns.

Sur une caméra de surveillance, on voit plutôt un homme chauve portant un jean bleu, un t-shirt noir, un gilet de sécurité et un masque.

Chose certaine, le suspect utilisait des papiers sur lesquels l’adresse se trouvait à Châteauguay, en Montérégie.