/news/tele

Crise d’octobre: le film «Les Rose» à TVA et sur Club illico

Agence QMI

Sorti au cinéma à la fin août, le long métrage documentaire «Les Rose», de Félix Rose, sera également diffusé à TVA le dimanche 27 septembre prochain, et deviendra disponible sur Club illico à compter du même jour.

À TVA, le film intimiste nous plongeant au cœur de l’action des événements de la crise d’octobre 1970 sera présenté dans une version raccourcie de 90 minutes, mais il pourra être regardé dans son intégralité sur Club illico.

Le réalisateur Félix Rose, fils du militant Paul Rose, a mené des recherches pendant 10 ans avant d’aboutir à ce portrait inédit du tumulte d’octobre 1970. Les membres du Front de libération du Québec (FLQ) avaient alors enlevé le ministre Pierre Laporte, déclenchant une crise sans précédent dans la province.

Cinquante ans plus tard, Félix Rose se questionne sur les motivations qui ont poussé son père et son oncle Jacques à commettre des actes qui ont entraîné la mort tragique de leur otage. Son oncle, Jacques Rose, a accepté pour la première fois de s’exprimer sur le sujet pour les besoins de la démarche de son neveu. Grâce à ses confidences, et aux traces précieuses laissées par son père Paul, Félix Rose ravive l’héritage d’une famille ouvrière québécoise et cherche à redonner à la crise d’octobre sa dimension sociale.

Truffé d’images et de témoignages jamais vus ou entendus, le documentaire «Les Rose» contextualise cette tranche charnière de l’histoire du Québec moderne. Or, pour Félix Rose, il s’agit surtout de l’aboutissement d’une quête personnelle visant à mieux comprendre le passé de son père et de sa famille. Le cinéaste s’est entouré d’une équipe chevronnée dans sa quête, composée du directeur photo Eric Piccoli, du monteur Michel Giroux et des musiciens Philippe Brach et La Controverse.

Le mois dernier, «Les Rose» a été nommé meilleur documentaire canadien au 12e Festival international de cinéma et d’art de Percé. Il est toujours à l’affiche dans plus de 25 salles au Québec et récolte des recettes impressionnantes, compte tenu des mesures de distanciation physique limitant le nombre de spectateurs.

Seulement à son premier week-end en salle, du 21 au 23 août, l’œuvre, une coproduction de Babel Films et de l’Office national du film du Canada, avait amassé près de 16 000 $ aux guichets, alors qu’elle n’était relayée que dans six salles.

«Les Rose», à voir le dimanche 27 septembre, à 22 h 15, à TVA, et sur Club illico le même jour.