/regional/estduquebec/basstlaurent

Finale de la Ligue Puribec: la santé publique choquée par une vidéo

TVA Nouvelles

Les consignes sanitaires n’ont pas toutes été respectées mercredi soir lors du match numéro 5 de la finale de la Ligue de baseball senior Puribec, à Témiscouata-sur-le-Lac, au Bas-Saint-Laurent. La santé publique de la région s’est dite stupéfaite par une vidéo relayée sur les réseaux sociaux.

Tellement, qu’elle a tenu à confirmer que la séquence avait bel et bien été filmée mercredi soir et qu’il ne s’agissait pas d’une vidéo datant de l’an dernier.

Jeudi, la santé publique a condamné le fait que plus de 250 personnes se trouvaient dans les estrades.

Elle a aussi déploré que les joueurs de l’équipe gagnante se soient enlacés pour célébrer et qu’ils aient ensuite serré la main de l’équipe adverse. Des gestes qui demeurent imprudents en contexte de pandémie, même si les deux équipes ont utilisé du désinfectant.

La situation fait d’autant plus réagir puisque la région du Bas-Saint-Laurent se situe dans le palier jaune de préalerte en raison des récentes éclosions et de la hausse des cas observée depuis quelques jours.

«Ce sont vraiment des comportements répréhensibles et on tient à ce que des correctifs soient apportés rapidement. On va regarder avec l’équipe de la santé publique pour faire des rappels et des interventions à la suite de cet événement-là, parce que manifestement, ils n’ont pas saisi le sérieux de la situation», a souligné Ariane Doucet-Michaud, conseillère-cadre aux communications stratégiques à la présidence-direction générale et relations avec les médias au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent.

Aucune intervention, malgré la présence de la SQ 

Le plus choquant aux yeux de la santé publique est le fait que la Sûreté du Québec (SQ), qui s’était rendue sur place, n'est pas intervenue. Il est même possible de voir sur les images des policiers sans masque qui discutent avec des spectateurs. Des suivis seront faits avec le corps policier, a assuré Mme Doucet-Michaud.

«Il y a peine deux jours, le directeur de la santé publique, le Dr Sylvain Leduc, interpellait la SQ pour avoir une plus grande collaboration et un plus grand nombre d’interventions. «Nous allons faire le suivi avec la Sûreté du Québec pour réinsérer nos attentes en terme d’interventions et de sensibilisation», a ajouté Ariane Doucet-Michaud.

Enfin, des rappels seront envoyés aux différentes associations sportives qui sont responsables à ce que les normes sanitaires soient respectées.

- Avec les informations de Vincent Lanoie, CIMT-CHAU