/news/law

Il traquait de jeunes filles en auto

Jonathan Tremblay | Journal de Montréal

exhibitionniste

Photo tirée de Facebook

Un homme des Laurentides qui ciblait des jeunes filles âgées de dix à treize ans sur la rue pour exhiber ses organes génitaux aurait fait des dizaines de victimes au cours de la dernière année.

Alexandre Marchand, 33 ans, a comparu le 9 septembre dernier au palais de justice de Saint-Jérôme.

Il avait été mis en état d’arrestation puis relâché sous promesse de comparaître au début du mois de juillet. 

Il fait désormais face à 22 chefs d’accu-sation d’exhibitionnisme, d’actions indécentes et d’incitation à des contacts sexuels.

Les faits qui lui sont reprochés se seraient produits sur les territoires de Sainte-Thérèse, Blainville et Boisbriand, entre septembre 2019 et juillet 2020.

Au moins vingt 

« Il se promenait sur la rue, tout près des parcs, à la recherche de victimes potentielles. Il s’agissait principalement de jeunes filles ayant entre 10 et 13 ans, a fait savoir Sarah Tousignant, sergente du Service de police de la Ville de Blainville. Quand il arrivait à la hauteur des jeunes, il découvrait ses parties génitales, puis il se masturbait. »

Selon l’acte de dénonciation le concernant, Marchand aurait fait au minimum une vingtaine de victimes identifiées qui sont âgées de moins de 16 ans.

Celles-ci ne feraient pas partie de son entourage, affirment les autorités. 

Il les aurait plutôt ciblées « au hasard » dans les précédents secteurs. Il s’y promenait au volant de sa voiture de marque Subaru Impreza 2018 de quatre portes et de couleur grise.

« Des fois, c’était devant des groupes de jeunes filles », poursuit la porte-parole.

D’autres victimes ? 

La police estime que le résident de Sainte-Thérèse pourrait donc avoir fait d’autres victimes qui ne se seraient pas encore manifestées.

Elle invite donc les parents à en parler avec leurs enfants et à contacter les autorités le plus rapidement possible au besoin.

Marchand n’était pas connu des autorités avant cette affaire et n’avait aucun antécédent à son dossier.

Il est pour le moment en liberté et doit respecter de nombreuses conditions. Son dossier reviendra devant le tribunal le 27 novembre prochain.


♦ Pour transmettre des renseignements sur ces crimes en toute confidentialité ou si vous avez été victime d’Alexandre Marchand, vous pouvez composer le 450 434-5300.

Avec la collaboration de Christian Plouffe