/regional/estduquebec/gaspesie

Îles de la Madeleine: 155 millions $ pour un traversier temporaire

Agence QMI

Louis-Philippe Poitras

Le nouveau traversier commandé par Ottawa pour desservir les Îles de la Madeleine ne sera prêt que dans six ans, ce qui force le fédéral à dépenser 155 millions $ pour un bateau qui fera la liaison temporairement.

• À lire aussi: Mise au point sur la route à suivre pour se rendre aux Îles-de-la-Madeleine

• À lire aussi: Les Québécois devront s’enregistrer avant d’aller aux Îles-de-la-Madeleine

Il avait déjà été annoncé en juillet que le «NM Villa de Teror» allait remplacer à compter de l’été 2021 le désuet «NM Madeleine», mais Ottawa n’avait pas encore rendu public le montant de la facture pour acquérir le navire finlandais.

Une fois acheté, le «NM Villa de Teror» devra subir différents travaux, notamment pour le rendre conforme aux normes canadiennes, a ajouté par communiqué le gouvernement fédéral mercredi.

Lorsque ce sera complété, le navire assurera le trajet entre Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard, et Cap-aux-Meules. Il sera alors rebaptisé le «NM Madeleine II» et est censé voguer sur les eaux du golfe du Saint-Laurent jusqu’en 2026.

À ce moment, le chantier naval de la Davie, à Lévis, devrait avoir terminé la construction du navire qui assumera ce service de manière permanente.

Ce dernier s’appellera le «NM Jean Lapierre», en l’honneur de l’ancien politicien et commentateur politique madelinot, a rappelé mercredi le ministre des Transports, Marc Garneau, qui avait déjà confirmé la nouvelle en juillet dernier.

Cet été, Ottawa avait fait savoir que le «NM Villa de Teror» pourrait être revendu, mais n’a pas donné davantage d’indications sur le possible prix de revente du bateau dans son communiqué.

Le gouvernement canadien a toutefois réitéré que l’achat d’un bateau pour couvrir une période de cinq ans était la meilleure option.