/regional/montreal/monteregie

Une clinique de chirurgie privée pour désengorger le réseau public

TVA Nouvelles

Pour aider à désengorger les listes d’attente en Montérégie, 22 000 chirurgies seront pratiquées en un an à la Clinique chirurgie DIX30 à Brossard.

• À lire aussi: 50 employés d’une clinique privée en renfort

• À lire aussi: Le réseau privé veut désengorger le système de santé

Les hôpitaux Charles-Lemoyne et Pierre-Boucher de la rive-sud de Montréal enverront donc des patients à la clinique de chirurgie DIX30 à Brossard et ce, aux frais du système public. Dès janvier prochain, les patients d'Anna-Laberge, de Verdun et de l'Hôpital Notre-Dame à Montréal seront inclus. 

Comptant six salles de chirurgies ultramodernes, la plus grande clinique de chirurgie privée au Canada pratique des interventions pour les cataractes, en orthopédie, en chirurgie plastique, et des endoscopies. 

La clinique compte 65 employés qui ont été déployés en CHSLD pendant 3 mois tout en étant payés par la clinique pendant sa fermeture. Ces derniers sont revenus au travail en juin pour venir en aide à une vingtaine de médecins.

«Avec la pandémie, on a dû condamner quatre salles du bloc opératoire sur 11 salles, alors on note un ralentissement vu que ces salles-là sont utilisées seulement si on compte des cas positifs», explique le Dr Traian Amzica, chef de l’unité d’orthopédie à l’hôpital Pierre-Boucher. 

Au total, 95 000 chirurgies ont dû être retardées au Québec en raison du confinement. Le directeur général de la Clinique chirurgie DIX30, Normand Laberge, estime pourvoir rattraper les retards engendrés à sa clinique en deux ans. 

Deux autres salles d'opération seront construites d'ici janvier au coût de 1,5 million $ et permettront de réaliser 32 000 opérations annuellement. 

Des médecins et des gens d'affaires ont investi 10 millions de dollars dans ce projet qui joue un rôle accru en temps de pandémie.

L’entente des chirurgies pratiquées au privé, instaurée en 2016 par le ministre Gaétan Barrette, visait à comparer les coûts d’opérations entre les réseaux public et privé. 

Le projet-pilote a été prolongé d’une autre année en 2019, après avoir permis à trois cliniques privées de la région de Montréal d’opérer plus de 50 000 patients depuis 2016.

-Avec les informations d'Harold Gagné

Dans la même catégorie