/regional/saguenay

Garderies en milieu familial: possible grève générale illimitée lundi

Molly Beland | TVA Nouvelles

Alors que la période de grèves rotatives s'est terminée vendredi, les éducatrices en milieu familial pourraient bien fermer boutique dès lundi jusqu'à ce qu'une entente soit signée avec l'employeur.

• À lire aussi: Au tour des éducatrices de Trois-Rivières d'être en grève

• À lire aussi: Grève des éducatrices en milieu familial à Montréal

«Ce ne sera pas nous qui prendrons les parents en otage lundi, c'est le ministre de la Famille!» s'est exclamée la présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Sonia Éthier.

Si aucune entente n'est prise ce week-end, toutes les garderies en milieu familial affiliées à la CSQ seront fermées dès lundi. Fermées pour une journée, une semaine, un mois, bref jusqu'à la signature d'une entente. Les éducatrices, qui sont en grève rotative depuis le 1er septembre, trouvent déplorable de devoir ainsi négocier leurs conditions de travail.

«On n'est plus fâchées, on est déçues. C'est désolant de voir que le gouvernement semble vouloir éteindre notre profession», a soupiré Josée Mailloux, une éducatrice en milieu familial de Saguenay.

Les éducatrices veulent plus de reconnaissance de la part du gouvernement ainsi qu'un salaire ajusté à la situation actuelle de la pandémie. Les tâches seraient plus nombreuses à cause du nettoyage intensif et de la désinfection qui sont imposés par la COVID-19.

«On négocie plus que notre salaire! Ça touche 90 000 enfants dans le milieu, les places diminues et elles vont continuer de diminuer, les éducatrices quittent», a expliqué à TVA Nouvelles la présidente régionale de l'Alliance des intervenantes en milieu familial (ADIM), Julie St-Arnaud.

En huit ans, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, presque 1000 places ont disparu du réseau.

Les parents sont compréhensifs    

Les parents comprennent la situation et supportent leur éducatrice, bien qu'ils aimeraient éviter cette grève.

«Mes parents sont indisponibles parce qu'ils travaillent alors ils ne peuvent pas m'aider. Si ça dure trop longtemps, mon employeur va devoir me mettre à la porte et je vais m'occuper de mes enfants à la maison», a dit une mère dont les deux fillettes fréquentent une garderie en milieu familial.

Pour les garderies affiliées à la CSN, une grève est organisée jeudi partout au Québec.

Les parents concernés, dans les deux situations, seront contactés et pourront se trouver une solution de rechange.