/regional/montreal/montreal

L'Hôpital de Verdun sera 60 % plus grand

Béatrice Roy-Brunet | 24 Heures

Québec a donné le feu vert vendredi à la mise en branle de l'important projet d'agrandissement de l’Hôpital de Verdun, à Montréal, qui permettra d'accueillir davantage de patients dans des chambres à occupation simple.

L'établissement passera de 24 à 144 chambres en occupation simple en déplaçant des lits d'unités de soins vers des chambres individuelles plus spacieuses.

• À lire aussi: Une clinique de chirurgie privée pour désengorger le réseau public

• À lire aussi: L’urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont déborde

Sur un total de 244, «on a seulement 24 chambres qui sont des chambres individuelles. On a vu ce que ça a impliqué durant la première vague de la COVID-19», a expliqué vendredi en conférence de presse le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Un pavillon de cinq étages, qui sera construit au sud du bâtiment, abritera des unités des soins, un atrium et l'agrandissement de la zone logistique des quais. Il sera relié au reste de l'hôpital par une passerelle à chaque niveau.

Le coût total du projet d'agrandissement, soit 60 % de la superficie de l'hôpital actuel, est estimé à 264,9 millions $. Les travaux de construction des lots principaux débuteront en 2021 et se terminer en 2025.

Un bâtiment dès l’hiver

Un nouveau bâtiment modulaire avait également été annoncé au mois d’août afin de faire face à une potentielle deuxième vague de COVID-19. Cette nouvelle construction, qui sera bâtie dès cet hiver, pourra accueillir 36 chambres individuelles. Le rez-de-chaussée accueillera la clinique d'hémato-oncologie, dont les services ont été relocalisés au début de la pandémie.

Rappelons qu’en raison de la pandémie, les chambres de l’établissement ont dû être réorganisées, diminuant ainsi la capacité d’accueil de l'établissement. L’Hôpital, qui compte habituellement 244 lits, a perdu environ 90 lits en réorganisant les chambres en occupation simple.

Ce bâtiment modulaire permettra de «mieux attendre» l’agrandissement final de l’Hôpital de Verdun, a expliqué le ministre Dubé.