/news/coronavirus

Volte-face des CDC sur une directive controversée

TVA Nouvelles

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), aux États-Unis, sont revenus vendredi sur une ligne directrice controversée concernant le dépistage des personnes asymptomatiques qui sont entrées en contact avec un cas confirmé de COVID-19.

• À lire aussi: Pas de test pour une personne exposée asymptomatique, dit le CDC

À la fin août, les CDC avaient modifié l’une de leurs directives, ne recommandant désormais plus nécessairement aux personnes asymptomatiques de subir un test de dépistage de la COVID-19, même si elles ont été en contact pendant au moins 15 minutes avec un individu infecté.

Cette décision a été annulée vendredi, après de nombreuses critiques du milieu scientifique. 

Dans la précédente version du document, on pouvait lire que les personnes asymptomatiques en contact avec un individu infecté «n’avaient pas nécessairement besoin d’un test». On peut désormais clairement lire que dans cette situation, un test de dépistage est «nécessaire».

Le réseau CNN rapportait en août que l’administration Trump avait fait des pressions auprès de l’agence fédérale afin d’assouplir certaines directives.

La recommandation n’aurait ainsi pas franchi les étapes habituelles du rigoureux processus d’examen scientifique des CDC.

Le New York Times rapportait d’ailleurs jeudi que les nouvelles directives avaient été publiées sur le site web des CDC à l’encontre des avis de scientifiques.

Les experts ont accueilli favorablement cette volte-face, vendredi.

«Il est bon de voir une décision basée sur la science et les faits, pour une fois», a déclaré au New York Times le directeur de l’Association des laboratoires de santé publics aux États-Unis, Scott Becker.

Dans la même catégorie