/news/world

Déclaré coupable six ans après avoir tué et mangé les organes de son ex-copine

TVA Nouvelles

Real Judges Or Auctioneer Gavel On The Black Wooden Table

Alex - stock.adobe.com

Accusé d’avoir violé puis tué son ex-copine avant de manger ses organes, un homme de l’Indiana a reçu un verdict de culpabilité six ans après le massacre, ont rapporté la chaîne américaine CBS et le New York Daily News.

Tammy Jo Blanton, âgée de 46 ans à l’époque et poignardée au moins 25 fois, a été trouvée morte dans son bain à Jeffersonville le 11 septembre 2014. Joseph Oberhansley était à la residence en possession d’un poêlon et une assiette, sur laquelle se trouvaient apparemment des bouts de crâne et des os.

Oberhansley a été déclaré coupable de meurtre et de cambriolage. Il n’a pas été jugé coupable de viol.

Blanton avait rompu avec l’homme peu avant la tragédie. Il avait 38 ans au moment du crime. Elle avait si peur de lui qu’elle avait changé les serrures de sa maison. Avant le carnage, elle avait déjà signalé le 911, effrayée de voir son ex tenter d’entrer dans sa résidence.

La police de Jefferson avait alors intervenu et forcé Oberhansley à quitter les lieux. Mais le matin du 11 septembre, l’homme ne s’est pas présenté à son travail et la police est retournée sur les lieux, où elle a trouvé le corps de Blanton mutilé.

Oberhansley a d’abord avoué son meurtre, ce jour-là, avant de changer sa version des faits, disant ne pas savoir qui avait mangé les organes de la femme. Il devait se présenter en cour en 2016 à l’origine, mais avait été déclaré inapte à comparaître et son procès avait été reporté. Un premier procès a finalement commencé en 2019. Après un témoignage invalide, un nouveau procès a commencé le 11 septembre 2020 et s’est conclu cette semaine.