/news/coronavirus

Le passage en zone orange aura des conséquences importantes dans la région de Québec.

TVA Nouvelles

Le passage en zone orange de la Capitale-Nationale et de Chaudière-Appalaches semblait bien accueilli par les citoyens de Québec, dimanche.

• À lire aussi: Zones orange: une «très mauvaise nouvelle» pour la Capitale-Nationale et un «coup de masse» pour Montréal et Chaudière-Appalaches

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

La Capitale-Nationale a enregistré encore un bilan record, cette fois avec 92 nouvelles infections, au cours des 24 dernières heures. Dans Chaudière-Appalaches, c’est 19 cas positifs de la COVID-19 qui ont été dénombrés.

Ce n'est pas toute la région de la Capitale-Nationale qui est placée en alerte ORANGE. Néanmoins, les conséquences sont importantes. 

Les nouvelles mesures restrictives ne plaisent pas à tous, mais quand même, on est heureux de ne pas fermer complètement. 

«Il y en a qui étaient déjà en situation très précaire. L'automne ne s'annonce pas jojo. C'est sûr que ça va ralentir, tout ça. Les gens vont être encore plus inquiets et vont éviter de venir dans le Vieux-Québec.» : affirme Jacques-André Pérusse, directeur général de la société de développement commercial du Vieux-Québec.

Sans le tourisme international et les croisières, ce sont les visiteurs locaux qui ont sauvé la saison estivale des commerçants du Vieux-Québec.

«C'était déjà néfaste, donc pour nous, on est résilient, mais un moment donné, il y a une limite. Je veux dire, il va y avoir certainement des fermetures, des reclassifications d'hôtel, des restaurants qui ne rouvriront jamais. On ne voit pas la lumière au bout du tunnel avant 2023.» : souligne Alain April, propriétaire Hôtel Bonne Entente.

Les commerçants espèrent tout de même que ce passage en zone orange soit de courte durée. 

Rappelons que pour la Capitale-Nationale, l’agglomération de Québec, Saint-Augustin-de-Desmaures, L’Ancienne-Lorette, Wendake, la MRC de la Jacques-Cartier, la MRC de la Côte-de-Beaupré et la MRC de l’Île-d’Orléans se retrouvent en alerte.