/news/politics

Les verts courtisent le Québec

Anne Caroline Desplanques | Journal de Montréal

Figure de proue du Parti vert du Canada de 2006 à 2019, Elizabeth May est accusée par certains d’avoir favorisé la candidature de l’avocate torontoise Annamie Paul pour lui succéder à la direction du parti.

Photo courtoisie

Figure de proue du Parti vert du Canada de 2006 à 2019, Elizabeth May est accusée par certains d’avoir favorisé la candidature de l’avocate torontoise Annamie Paul pour lui succéder à la direction du parti.

Le Parti vert du Canada a doublé le nombre de ses membres au Québec depuis le début de l’année, tandis que huit candidats pour la plupart bilingues s’en disputent la chefferie.

Dynamisé par la campagne au leadership, le parti écologiste a gonflé son effectif du tiers depuis le mois de décembre, du jamais-vu dans l’histoire des verts au Canada. 

Et c’est au Québec que la croissance a été la plus marquée.

Déjà courtisée par les conservateurs lors de leur récente course à la chefferie, la Belle Province est aussi au cœur des intérêts des aspirants chefs du Parti vert. 

La plupart veulent rendre parfaitement bilingue leur formation trop souvent unilingue anglophone.

« La place du français au sein du Parti vert du Canada doit être aussi importante que celle de l’anglais et, tant et aussi longtemps que ça ne sera pas compris, le parti n’ira nulle part », a dit l’avocate montréalaise Meryam Haddad lors d’un récent débat entre les huit candidats.

Du même avis, son concurrent Dimitri Lascaris, aussi avocat, propose de nommer un représentant de la francophonie et du Québec au sein du parti.

Socialistes, Lascaris et Haddad veulent tous deux camper les verts plus à gauche et centrer la plateforme sur l’emploi et la justice sociale afin de démontrer que leur formation n’en a pas que pour l’environnement.

La favorite

Si on se fie à la quantité des appuis et des dons reçus, Haddad a peu de chance de l’emporter. 

En revanche, Lascaris, lui, est en seconde position, derrière la meneuse de la course, l’avocate de Toronto Annamie Paul.

Défaite en 2019 dans Toronto-Centre, où elle tentait de déloger l’ex-ministre des Finances Bill Morneau, Paul est porte-parole du parti en matière d’affaires étrangères.

Elle a fait carrière en Europe, notamment à la Cour pénale internationale, avant de revenir au Canada où elle a fondé des organisations aidant les femmes et les minorités à s’insérer en politique.

Comme Lascaris et Haddad, Paul est la fille d’une famille immigrante modeste. 

Marquée par le décès de son père, emporté par la COVID-19, et le licenciement de son frère, travailleur du pétrole en Alberta, elle met l’emploi, la santé et la diversité en tête de ses priorités.

Les ex-libéraux déçus

Paul se positionne entre la frange gauche du parti et les partisans d’une position plus au centre, comme les deux ex-libéraux Glen Murray et David Merner.

Merner a claqué la porte du Parti libéral du Canada lors de l’achat du pipeline Trans Mountain, tandis que Murray s’est notamment prononcé contre la taxe carbone lorsqu’il était ministre de l’Environnement en Ontario, la qualifiant de « blague ».

Tous deux veulent recruter des électeurs de tous les horizons pour gagner plus de votes, pas uniquement à gauche.

Bien que le parti ait doublé ses appuis en 2019, récoltant 1,2 million de votes (6,5 %), il n’a fait élire que trois députés. 

En comparaison, le Bloc québécois a récolté 1,3 million de voix, mais fait élire 32 députés en raison de la concentration régionale de ses électeurs.


Le nouveau chef sera connu le 3 octobre prochain.

Qui sont les 8 candidats ?  

Dimitri Lascaris

Photo courtoisie

 Dimitri Lascaris  

  • 57 ans  
  • Montréal (né à London, Ontario)  
  • Avocat   

Courtney Howard

Photo courtoisie

Courtney Howard  

  • 42 ans  
  • Yellowknife  
  • Urgentiste   

Amita Kuttner

Photo courtoisie

Amita Kuttner  

  • 30 ans  
  • Lasketti Island (née à Vancouver)  
  • Astrophysicienne   

Meryam Haddad

Photo courtoisie

Meryam Haddad  

  • 32 ans  
  • Montréal (née en Syrie)  
  • Avocate   

Glen Murray

Photo courtoisie

Glen Murray  

  • 63 ans  
  • Winnipeg (né à Montréal)  
  • Politicien   

David Merner

Photo courtoisie

David Merner  

  • 58 ans  
  • Victoria (né à Edmonton)  
  • Politicien   

Andrew West

Photo courtoisie

Andrew West  

  • 45 ans  
  • Ottawa  
  • Avocat   

Annamie Paul

Photo courtoisie

Annamie Paul  

  • 47 ans  
  • Toronto  
  • Avocate