/news/coronavirus

«On est en train de l’échapper d’aplomb», s’inquiète Régis Labeaume

Taïeb Moalla | Journal de Québec

Extrêmement inquiet par la progression de la COVID-19, Régis Labeaume a affirmé «qu’on est en train de l’échapper d’aplomb» et que «si ça continue, on s’en va vers le (code) rouge. On s’en va dans le mur». 

• À lire aussi: «Le virus s’est trouvé une place au soleil avec nous»

• À lire aussi: «On est dans la deuxième vague», affirme le Dr Arruda

Le maire de Québec a adopté un ton alarmiste, lundi après-midi, pour décrire la situation actuelle. La région de la Capitale-Nationale est officiellement passée au niveau d’alerte orange. 

«On a baissé la garde. On n’est plus vigilants. On est négligents. On est responsables de notre malheur et on continue de penser que le virus, c’est pour les autres», s’est inquiété Régis Labeaume. 

Selon lui, «Il faut se réveiller. Quatre-vingt-dix cas par jour, c’est exponentiel. Ça va vite [...] Si on s’en va dans le rouge, c’est la panique qui prend. Ça détraque. Il y a encore plusieurs milliers de personnes à Québec qui n’ont pas retrouvé leur emploi [depuis la première vague du printemps]». 

Régis Labeaume a réitéré son appel à porter le masque, à se désinfecter les mains et à suivre les consignes de la Santé publique. «N’écoutez pas les grands génies de ce monde qui disent que ce n’est pas important de porter le masque», a-t-il supplié. 

Pour le moment, le rehaussement du niveau d’alerte n’a pas d’impact sur les infrastructures municipales, comme les bibliothèques, par exemple. La Ville est toutefois en train de vérifier si les consignes de la Santé publique vont ou non entraîner des changements dans les arénas. 

Cinq bars récalcitrants 

Présent au même point de presse, le chef du Service de police de la Ville de Québec, Robert Pigeon, a indiqué que les consignes sanitaires n’ont pas été respectées dans cinq bars de la Ville au cours de la dernière fin de semaine. De la danse sociale et une absence de distanciation sociale ont notamment été notées par les policiers. 

Des dossiers ont été transmis à la Régie des alcools, des courses et des jeux, et des constats d’infraction pourraient être donnés bientôt. «Ce sont de méchantes têtes dures. Ils n’ont aucune conscience sociale et ça se plaint après», a soufflé le maire en guise de commentaire. 

Le chef Pigeon a ajouté que quatre personnes devraient également recevoir des amendes pour non-port de masque dans un restaurant. Ces personnes auraient faussement invoqué des restrictions médicales pour justifier leur attitude. Aussi, 47 personnes ont été averties, mais elles n’ont pas reçu de constat d’infraction puisqu’elles ont obtempéré aux ordres des policiers.

Dans la même catégorie