/news/coronavirus

Course contre la montre pour endiguer une éclosion dans une résidence de Trois-Rivières

Amélie St-Yves | TVA Nouvelles

Une résidence pour personnes âgées de Trois-Rivières déploie tous les moyens pour endiguer le plus rapidement possible un début d'éclosion de la COVID-19 chez les employés.

Trois travailleurs de la résidence Place Belvédère de Trois-Rivières ont récemment été déclarés positifs à la COVID-19. La direction de l'établissement a rapidement mis en place des mesures qui rappellent les pires moments du confinement de la première vague: salle de repas fermée, accès aux aires communes suspendues et visites extérieures limitées aux proches aidants.

Le but est d'éviter que les premiers cas provoquent une trainée de poudre.

«Certains résidents sont très insécures, évidemment. Dans la première vague, lorsque le virus entrait quelque part, la propagation pouvait être étonnamment vite», a commenté le résident Louis Perron, qui est président du syndicat de copropriétés.

Une vaste opération de dépistage a été mise en place après la confirmation des deux premiers cas, ce qui en a dévoilé un troisième.

Environ 80 % des 105 employés qui ont subi un test de dépistage ont jusqu'à présent reçu leur résultat.

«Toutes les procédures et les protocoles ont été mis en place pour s'assurer que le virus ne rentre pas dans les milieux fermés, mais, lorsqu'il y a une situation qui se présente, qu'on ait une réaction assez rapide pour l'endiguer», a mentionné la directrice de la santé publique régionale, la Dre Marie-Josée Godi. Elle est persuadée que des actions rapides permettront de limiter la propagation.

La direction des Résidences des bâtisseurs, nouvellement propriétaires de la Place Belvédère, a refusé notre demande d'entrevue.

Dans une communication transmise aux résidents mardi soir, elle indique avoir appris de la première vague.

«Forts de notre récente expérience, nous pouvons d'ores et déjà agir de manière à prévenir certains enjeux et agir de façon proactive», est-il indiqué.