/news/tele

Julie Le Breton et Claude Legault, deux fois vainqueurs des Prix Artis

Marie-Josée R. Roy | Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN, TVA NOUVELLES

Claude Legault et Julie Le Breton sont le roi et la reine de cette drôle d’année télé. Les deux acteurs ont réussi un doublé chacun, en mettant la main sur les trophées Artis 2020 des personnalités de l’année et des premiers rôles dans une série dramatique, grâce à «Cerebrum» et «Appelle-moi si tu meurs», et «Épidémie».

Faute de paillettes comme le veut la coutume, le gala ayant été annulé au printemps dernier en raison de la pandémie, c’est par le biais de «Sucré Salé» que les favoris du public ont reçu leurs statuettes Artis cette année, en automne de surcroît, eux qui sont habitués de tenir cette célébration au tournant de l’été. Il y a fort à parier que personne n’oubliera cette 35e édition des prix Artis!

Depuis trois semaines, Patrice Bélanger remettait une distinction par soir sur les ondes de TVA, orchestrant une petite mise en scène pour honorer chacun des lauréats.

Le Breton renversée

La série d’hommages s’est terminée mercredi soir, avec le couronnement d’une Julie Le Breton renversée. Des travailleuses du milieu de la santé s’étaient déplacées pour lui adresser de gentils mots et féliciter son travail. La comédienne a versé une larme en recevant ses deux Artis.

«Je suis bouche bée. J’aurais envie de le couper en morceaux, parce que vous méritez vraiment toutes un trophée. Ça me touche vraiment beaucoup que ça vienne de vous», a souligné à l’endroit de ses interlocutrices «anges gardiens», celle qui tourne actuellement dans la suite des «Beaux malaises».

Quelques minutes plus tard, sa grande copine Anick Lemay l’a escortée jusqu’à une coupe de champagne.

«Je n’ai tellement pas une bonne personnalité! (...) Ça, je ne pensais pas que je le gagnerais un jour», a sifflé Julie en ramassant son deuxième trophée.

De son côté, Claude Legault s’est dit «sur le cul» que son entrevue devienne une remise de prix officielle. «Tabarouette! (...) C’est la première fois que je reçois un prix, de même», a lancé l’acteur, tout sourire, en empoignant sa première récompense dorée, en référence au contexte particulier qui chamboule tout cette année.

Son vieux complice, le réalisateur Podz, venu le taquiner avec quelques anecdotes, a dévoilé à son ami qu’il était également nommé personnalité masculine de l’année. Sur une note plus sérieuse, Legault a chaleureusement salué son amoureuse, la chanteuse Gaële, qui, a-t-il mentionné, l’a «attrapé quand [il] tombait, il y a quelques années».

Ironiquement, Julie Perreault a accepté son premier Artis en carrière à la fin août, grâce à «L’Échappée», qu’elle quittait à la fin de la saison dernière. Celle qui a incarné Brigitte Francoeur pendant quatre ans a parlé de cette émission comme d’un projet «incontournable» dans son parcours. Finaliste en 2018 et 2019, Pascal Morissette l’a aussi emporté pour la première fois dans la catégorie des émissions jeunesse, pour «Cochon dingue».

Gildor ému

Quant à Gildor Roy, l’adoré commandant Chiasson de «District 31» a lancé un virulent «Va donc péter!», masque au visage, en sortant d’un studio de tournage de la quotidienne et en apercevant un Patrice Bélanger entouré de voitures de policiers.

Devinait-il la suite? Ses remerciements ont été émotifs. «Je suis un peu ému et ça m’écoeure, a-t-il blagué d’entrée de jeu. On travaille fort, le monde aime ça, et c’est une "maususse" de récompense! Je remercie le public qui est trop gentil, à chaque année, depuis plusieurs années (...) Je suis heureux!»

En comédie, Fabien Cloutier («Léo») et Catherine-Anne Toupin («Boomerang») ont raflé les lauriers. Cette dernière en a fait rire plusieurs avec un discours écrit par son conjoint, Antoine Bertrand.

Des habitués comme Pierre Bruneau, Charles Tisseyre, Gino Chouinard, Guy A.Lepage, Dave Morissette et Guy Jodoin ont aussi été décorés par les téléspectateurs.

Tous les gagnants des Artis 2020

Personnalité féminine de l’année

Julie Le Breton

Personnalité masculine de l’année

Claude Legault

Animateur/trice de bulletins de nouvelles

Pierre Bruneau («TVA Nouvelles»)

Animateur/trice d’émissions d’affaires publiques

Charles Tisseyre («Découverte»)

Animateur/trice d’émissions de services

Gino Chouinard («Salut Bonjour»)

Animateur/trice de magazines culturels et «talk-shows»

Guy A. Lepage («Tout le monde en parle»)

Animateur/trice d’émissions de variétés ou de divertissement

Charles Lafortune («La Voix»)

Animateur/trice d’émissions de jeux

Guy Jodoin («Le tricheur»)

Animateur/trice d’émissions de sport

Dave Morissette («Dave Morissette en direct»)

Artiste d’émissions jeunesse

Pascal Morissette («Cochon dingue»)

Rôle féminin - Séries dramatiques saisonnières

Julie Le Breton («Épidémie»)

Rôle masculin - Séries dramatiques saisonnières

Claude Legault («Cerebrum» et «Appelle-moi si tu meurs»)

Rôle féminin - Séries dramatiques annuelles

Julie Perreault («L’Échappée»)

Rôle masculin - Séries dramatiques annuelles

Gildor Roy («District 31»)

Rôle féminin – Comédies

Catherine-Anne Toupin («Boomerang»)

Rôle masculin – Comédies

Fabien Cloutier («Léo»)