/news/coronavirus

Mauvaise surprise dans les cliniques de dépistage sans rendez-vous

TVA Nouvelles

Les personnes désirant se faire tester pour la COVID-19 dans la région de Montréal devaient s’armer de patience. Ceux qui espéraient pouvoir se présenter dans une clinique sans rendez-vous en après-midi et passer un test de dépistage se sont buté le nez à la porte.  

• À lire aussi: Dubé lance un nouvel appel aux renforts pour le dépistage

• À lire aussi: Les cliniques de dépistage ne suffisent pas à Trois-Rivières

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

À la clinique de dépistage de l’école Riverside de Saint-Lambert, il n’y avait déjà plus de place vers midi mercredi. 

Les gens ont dû arriver très tôt, puis se sont vu remettre un coupon leur permettant de revenir plus tard pour subir le test de dépistage. 

Malgré ces coupons, des centaines de personnes faisaient tout de même la file vers l’heure du dîner. Plusieurs dénonçaient la situation.

«Ils ne disent pas qu’il faut passer entre 7h et 8h pour avoir un billet, dénonce un père de famille qui a dû rebrousser chemin. Je dois revenir demain pour avoir un coupon pour revenir demain plus tard.»

Dans l’est de Montréal, la clinique Chauveau surchauffait aussi. Le constat était le même à Saint-Lambert où dès l'ouverture à 10h, toutes les places étaient déjà réservées pour la journée.

Les bilans grimpent

À l'école Gérard-Filion à Longueuil, 16 élèves et 8 enseignants ont été infectés jusqu'à maintenant. 

À la polyvalente Hyacinthe-Delorme de Saint-Hyacinthe, 12 élèves et 3 professeurs sont infectés, des chiffres qui pourraient augmenter alors que plus de 500 élèves de la région sont actuellement en isolement.

Si les Québécois se ruent pour se faire tester en ce début de deuxième vague, le ministre de la Santé mentionnait mardi que la situation s'est stabilisée dans les centres de dépistage.